Éclaircies sur la situation de Johann Zarco



Ces dernières heures, l’inquiétude vis-à-vis de l’avenir de Johann Zarco s’est emparée des réseaux sociaux après de récentes annonces du constructeur Suzuki. Une inquiétude pourtant moins légitime que ce que l’on pourrait penser.

En effet, plusieurs sites ont rapporté les informations de l’équipe Yoshimura qui annonce la présence de J. Brookes et T. Tsuda aux 8h de Suzuka, sans faire mention du français. Mais ce que certains médias ont oublié de dire, c’est qu’un équipage est composé de 3 pilotes… et que Suzuki a clairement affirmé que l’annonce de ce 3ème pilote interviendrait plus tard !

Cette précision était primordiale car les raccourcis imposés par son omission ont animé les débats et indirectement transmis de mauvaises informations aux fans. Or, les heures nécessaires aux rédactions pour s’en rendre compte ont suffi à créer panique et polémique dans le clan des supporters français. Nulle volonté de jeter la pierre sur qui que ce soit, mais vos nombreux messages à ce sujet, nous demandant des explications suite à cette situation, nous ont poussé à éclaircir les choses et retranscrire la vérité des faits :

OUI le Yoshimura Shell Advance Racing Team, équipe Suzuki engagée sur les prochaines 8 Heures de Suzuka où Johann était attendu, a déclaré que Josh Brookes et Takuya Tsuda seraient du voyage.

MAIS le communiqué dit également : « une annonce sera faite prochainement quant au 3ème pilote de l’équipe ». NON, rassurez-vous, le français n’en a officiellement pas été écarté puisque la totalité des pilotes de l’équipe n’a pas été annoncée. Et cela ne signifie pas non plus pour autant qu’il sera de l’aventure Endurance.

 

Imbroglios ?

Et quand bien même Zarco ne serait pas sélectionné, cela voudrait-il dire que son avenir en MotoGP est compromis ? Pas forcément. Les 8h de Suzuka se déroulent les 25 et 26 juillet, moins de 10 jours après le GP d’Allemagne et environ 2 bonnes semaines avant celui d’Autriche, qui ouvre une tournée européenne de 5 Grands Prix disputés en un peu plus d’un mois.

Une épreuve d’Endurance, en plus d’engendrer de la fatigue, demande un nombre conséquent de tours et expose donc les pilotes à la chute et la blessure. Or, les résultats du français sont aujourd’hui inférieurs à ceux escomptés (82 points après 6 courses et 17 de retard sur le leader, contre 109 il y a un an où il disposait de 31 longueurs d’avance sur T. Rabat).

La conquête du titre s’annonce donc des plus compliquées, sans parler du fait que la concurrence sera rude puisque 4 hommes semblent aujourd’hui capables de se disputer la couronne.

Aussi, il serait tout à fait compréhensible que Johann fasse finalement l’impasse sur Suzuka afin de rester concentré sur le Championnat du Monde et mettre toutes les chances de son côté pour y briller. Le choix serait même des plus logiques.

 

Écurie satellite en vue

En outre, la signature d’A. Iannone avec Suzuki pour 2017 a refroidi les espoirs de ses supporters, qui l’attendent en MotoGP. Une place est prise et la 2ème devrait revenir à un espagnol (A. Espargaro ou A. Rins). Mais est-ce une surprise ?

Non, cela fait presque un mois que la nouvelle selon laquelle Zarco sera en 2017 dans une équipe privée circule dans les paddocks. Aussi l’arrivée de Iannone n’est pas plus inquiétante que cela pour l’avenir du natif de Cannes, au contraire : cela renforce les informations notamment délivrées par nos excellents confrères de Moto Journal.

Ce sont en effet eux qui, début mai, nous ont appris que l’équipe italienne LCR souhaite troquer sa Honda RC213V pour une Suzuki GSX-RR. Localisée à Monaco, la structure de Lucio Cecchinello a déjà l’habitude de travailler avec des francophones puisque R. de Puniet y a été pilote 5 ans (2 en 250cc & 3 en MotoGP), tandis que le chef-mécanicien n’est autre que le belge C. Bourguignon.

Insatisfait des résultats fournis par C. Crutchlow (toujours pas de top-10 cette année), LCR ne devrait pas conserver le britannique dans ses rangs en 2017 et Zarco aurait de grandes chances de prendre sa relève.

N’oublions pas non plus que si la piste Suzuki devait se fermer, l’arrivée de la firme avec une écurie privée pouvant être repoussée à 2018, il reste toujours à Johann l’option KTM. Quoi qu’il en soit, ni la signature de Iannone, ni l’annonce (incomplète, précisons-le à nouveau) des participants aux 8 Heures de Suzuki dans l’équipe Yoshimura ne sont donc des nouvelles alarmantes pour le français et sa situation.

 

Cette-dernière, espérons-le, sera clarifiée dans les prochaines semaines. D’ici là il va falloir patienter, éviter la simplification ou l’omission de toute information… et croiser les doigts pour que l’arrivée de Johann Zarco en MotoGP soit bientôt officialisée. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de