Les 19h30 de PHP #6 : Calmos !



Ça commence à devenir vraiment inquiétant. Je veux parler des débordements entre supporteurs de Valentino Rossi, Marc Marquez ou Jorge Lorenzo.

Voilà maintenant que ces pilotes sont contraints de se déplacer avec un garde du corps et de limiter leur apparition au strict minimum sur certains circuits.

La Dorna songe sérieusement à interdire l’envahissement de la piste au Mugello et à Misano.

Franchement, je pensais le sport moto à l’abri de ce genre de dérives qui gangrènent d’autres disciplines.

En vingt ans passés sur les Grand Prix, je n’ai jamais assisté à des scènes de violence. Une fois au Mugello, alors que la rivalité entre Max Biaggi et Valentino Rossi était à son paroxysme, une bouteille d’eau vola en direction de MadMax qui venait d’abandonner.

On se souvient aussi du roi Juan Carlos d’Espagne invitant Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo à se serrer la main en signe de réconciliation à Jerez.

Toutes ces brouilles et embrouilles entre pilotes, si elles divisaient leurs fans, ne déclenchaient jamais de débordements. La course moto est une discipline à haut risque et TOUS les pilotes méritent le respect.

A nous d’ailleurs de montrer l’exemple en évitant de s’envoyer des noms d’oiseaux sous prétexte qu’Untel ne partage pas notre avis. Cette violence verbale est ridicule car ce n’est après tout que du sport, un sport magnifique qui nous fait vibrer. Partageons nos opinions, défendons nos favoris, mais de grâce, évitons nous aussi les débordements.

Pour ma part, j’ai toujours gardé à l’esprit ce conseil que m’avait donné Johnny Rives, le pape de la F1

à l’Equipe, à la veille de mon tout premier Grand Prix pour le quotidien sportif : « Respecte les pilotes, du premier au dernier, respecte-les car eux, ils mettent leur peau en jeu sur le bitume à chaque Grand Prix. »

Fort de ce conseil, j’ai préféré laisser aux pseudo-spécialistes le soin de démolir systématiquement les pilotes, histoire sûrement d’assouvir leur frustration.

J’irai ce week-end à Barcelone pour assister au Grand Prix de Catalogne, une belle occasion de prendre la température de la saison, et j’espère bien n’avoir que des belles et bonnes choses à vous raconter la semaine prochaine.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de