« Bestia » à Montmelo pour faire décoller sa saison



Annoncé comme l’un des favoris du Championnat du Monde Moto3, Enea Bastianini n’est pas encore parvenu à obtenir les résultats escomptés. L’italien arrive en Catalogne avec pour objectif d’enfin y parvenir.

Troisième du dernier Mondial avec une victoire de prestige devant son public à Misano, Bastianini pointe à la 9ème place du classement général au tiers du calendrier 2016. Avec 94 points de retard sur Brad Binder, leader à la régularité incontestable (6 podiums en autant de départs), « Bestia #33 » va avoir du mal à revenir au contact du sud-africain.

Il fait pourtant partie des meilleurs lors des séances qualificatives, et ce depuis le début de la saison. S’il n’a pas encore décroché une pole position, le pilote Honda s’est toujours élancé de l’une des trois premières lignes – 8ème étant aujourd’hui sa pire place sur la grille. Cela ne s’est malheureusement pas encore confirmé le dimanche.

Au Qatar, Bastianini (5ème) est passé à seulement 606 millièmes du triomphe. Victime des conditions délicates en Argentine (17ème), il s’est ensuite montré aux avant-postes à Austin (6ème) et Jerez (8ème) sans parvenir à suivre les meilleurs. Forfait au Mans car blessé, il n’a rapporté que 4 points du Mugello (12ème) tout en terminant à seulement 1.7 seconde du vainqueur.

 

Where it must be done

Le natif de Rimini doit désormais trouver le déclic qui lui permettra de retrouver le chemin du succès, et quelle meilleur piste pour y parvenir que celle de Montmelo ? Le Grand Prix de Catalogne est celui où il obtenait sa première première-ligne (2014), sa première pôle position (2015) mais également son premier podium (2014). 

L’année dernière, il était passé à 35 petits millièmes d’une victoire finalement revenue au britannique Danny Kent. Détenteur du record absolu en catégorie Moto3 (1’50.137), Enea Bastianini arrive en Espagne avec la ferme intention de marquer de gros points. Depuis son arrivée en Mondial en mars 2014, il n’a jamais connu une aussi longue période sans podium (10 courses) ; il est temps pour lui de mettre fin à cette série.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de