Gabbarini compte sur Honda pour solutionner le problème de chattering de Casey Stoner



Le chattering est un phénomène extrêmement pénalisant mais c’est aussi un problème dont on trouve difficilement les causes.

C’est à cette situation que Honda et Casey Stoner sont actuellement confrontés et comme souvent dans ces cas-là, le pilote et son équipe sont obligés de s’en remettre à la science de l’usine.

Nakamoto annonçait, il y a quelques jours, que quelques évolutions seraient disponibles pour les tests d‘après course, à Estoril, mais Christian Gabberini, le chef mécanicien de Casey Stoner, ne serait pas contre l’idée de voir arriver quelques solutions, en droite ligne de Tokyo, avant ces essais.

Gabbarini : « C’est difficile de juger mais je pense que ce phénomène pénalise Casey de quelques dixièmes. Il est dans l’impossibilité de pousser à 100% parce qu’il n’a pas de retour des pneus, il doit donc garder une certaine marge de sécurité. Les conditions d’adhérence peuvent faire une grande différence.

Malheureusement pour Casey, le chattering se manifeste en début de virage quand il freine et perdure jusqu’à ce qu’il en sorte.

Nous avons quelques idées pour l’améliorer, mais si une évolution vient de l’usine, elle sera la bienvenue car, avec un problème de ce type, nous devons travailler à le résoudre sans tarder. Je ne pense pas que c’est un problème que nous ne pouvons pas solutionner, mais nous devons y réfléchir et travailler dur. Habituellement, lorsque le dribble se produit, c’est une combinaison de trois facteurs : le niveau d’adhérence, la rigidité des pneus et la rigidité du châssis mais là, c’est trop tôt pour dire quel est le problème ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Source : MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de