Burgess : « Pour que Valentino Rossi reste motivé, il a besoin d’une moto pour se battre devant »



Après le séisme du Qatar, Jeremy Burgess n’a plus besoin de cacher ni ses préoccupations, ni son sentiment sur la GP12.

Et le chef mécanicien australien n’est pas des plus optimistes puisque, pour rattraper le retard, il en vient même à espérer que Honda et Yamaha peineront un peu sur le développement des RC213V et des M1.

Cependant, malgré ce sentiment plus que partagé sur la dernière-née du Reparto Corse de Ducati, il pense qu’à force de travail, ils pourront arriver à solutionner certains problèmes.

« Nous n’avons pas de problèmes qui ne peuvent pas être résolus, pour ça, je suis plus optimiste que Valentino. »

Mais cet optimisme relatif n’occulte pas les préoccupations de l’Australien.

« Nous devons être très préoccupés, vu la distance qui nous sépare encore des pilotes devants nous. Récupérer le terrain perdu face à Honda et Yamaha demandera plus de temps que ce que pensent les gens. A dire vrai, en ce moment, mon espoir majeur est que les deux constructeurs japonais ne continuent pas à s’améliorer comme ils l’ont fait ces dernières années ».

Si la mise au point ne pourra pas révolutionner la moto, il espère tout de même qu’elle permettra des améliorations.

« Nous disposons maintenant d’une moto qui a une base beaucoup plus logique qu’avant. Nous devons travailler à partir de ça. Je parle ici de la mise au point. Nous devons arrêter d’attendre l’évolution magique qui changera complètement cette moto. Je m’attends, pour les prochains mois, à un travail de développement et de mise au point éprouvant parce que cette moto a ses caractéristiques et il faut en tenir compte ».

Et Valentino Rossi, quel est son degré de motivation ?

« Valentino est au point, il est motivé mais pour qu’il le reste, il faut pouvoir lui donner une moto qui lui permette de se battre devant avec les autres. »

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, le tout est de savoir ce qu’il reste de vie dans cette GP12 et dans le couple Rossi – Ducati.

Et si on pourrait penser qu’une course sous piste humide servirait les intérêts de Ducati, c’est tout l’inverse que les fans des rouges doivent espérer car ce dont ils ont besoin, à ce stade, ce sont des kilomètres dans des conditions idéales.

Mais d’un autre côté, dans ces conditions « idéales », il ne faut certainement pas s’attendre à des miracles…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook     

Source : motosprint

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de