Romano Fenati : « VR46 ? Je veux continuer avec »



Lancé dans la course au titre Moto3, Romano Fenati a fait le bilan de son début de saison 2016 au micro de nos confrères de GPone. Son retard au général, son coéquipier, son avenir […] Nous vous proposons la traduction des passages les plus intéressants de cet entretien.

Espérais-tu un début de saison différent ?

Peut-être que dans certains cas nous avons manqué d’un peu de chance, mais je ne pense pas que nous soyons si loin du sommet. Binder est leader avec un gros avantage mais beaucoup d’événements ont tourné en sa faveur, par exemple au cours de la dernière épreuve à Montmelo. La saison est encore longue, rien n’est joué.

Qu’est-ce qu’il te manque afin de passer un cap supplémentaire ?

Pour être honnête je ne sais pas, parce que sinon l’équipe aurait déjà résolu le problème. Je pense qu’à plusieurs reprises nous avons vraiment joué de malchance, alors que tout allait bien pour Brad, mais je ne veux rien dire de mal de Binder parce qu’il fait une année brillante.

 

Pour le titre, va-t-on assister à une lutte à 3 avec Brad Binder et Jorge Navarro ? (demandé avant l’officialisation de la blessure de Jorge Navarro.ndrl)

Je ne pense pas. Le championnat est très ouvert et tout peut arriver. Enea Bastianini et Niccolo Antonelli peuvent revenir et se battre à la fin pour le gagner. 

Nicolo Bulega a prouvé qu’il était un sérieux client.

Il réalise une bonne saison. Au Qatar il y avait une petite mésentente entre nous mais le problème a immédiatement été réglé. Il y a une bonne atmosphère dans l’équipe.

Avoir un coéquipier comme lui te rajoute-t-il une pression supplémentaire ?

Absolument pas. La seule pression que je peux avoir est celle que je me mets.

 

Il y a deux semaines tu as essayé la SpeedUP à Misano. Es-tu proche de faire le grand saut vers la Moto2 ?

C’était un test de trois heures qui a couronné tous les efforts réalisés ces dernières années. Le MotoGP est mon rêve, et rouler en Moto2 signifierait faire un nouveau pas important en vue de la catégorie reine.

Boscoscuro a dit que tu avais fais des chronos intéressants.

La SpeedUP est une machine complètement différente, spécialement en ce qui concerne les réglages. Je vais devoir améliorer cela dès que possible.

Tu as essayé la SpeedUP. Maintenant, c’est au tour de la Kalex ?

Exactement. J’ai une journée de test prévue avec la Kalex afin d’analyser les différences entre les deux motos. Ce sera probablement le mois prochain, avant la pause estivale, mais je ne sais pas encore quand.

 

Qu’est-ce qui t’effraie en Moto2 ?

Rien. C’est étrange, mais c’est comme ça. Je vais devoir travailler dur pendant les essais, alors je pourrais être immédiatement prêt. Je suis bien conscient qu’il y aura beaucoup à faire. Il y a beaucoup de pilotes venant de la Moto3 de qui je peux prendre des conseils, par exemple Alex Rins. Ces 2 dernières années il a montré de gros progrès, jusqu’à être avec les meilleurs.

Il y a des rumeurs concernant une rupture avec le Sky Racing Team VR46. Est-ce vrai ?

La rupture est seulement dans les médias. En ce moment une excellente relation me lie au VR46, qui plus est l’année prochaine il y aura le projet Moto2. Pour ma part, et je crois que c’est aussi le cas chez eux, il n’y a que le désir de continuer ensemble sur le même chemin. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de