Les 19h30 de PHP #8 : Zarco monte en puissance



Si Valentino Rossi a illuminé le Grand Prix de Catalogne dimanche dernier,Johann Zarco a remporté en patron la course Moto2. Un deuxième succès de suite après celui du Mugello qui permet au champion du monde en titre de se relancer au Championnat Moto2.

Le voici qui pointe 3e position à dix points du leader actuel Alex Rins qu’il a largement dominé en course à Barcelone. C’est dire l’état de forme du pilote d’Avignon et surtout du capital confiance qu’il vient d’emmagasiner en deux courses. Dans le paddock de Barcelone, on a pu se rendre compte que Johann avait pris une nouvelle dimension.

Son coup de gueule en conférence de presse contre un journaliste un brin insistant au lendemain de l’accident mortel de Luis Salom a reçu l’assentiment des ténors de la MotoGP qu’il devrait rejoindre la saison prochaine. Il résumait la forte émotion du paddock durant ces trois journées de Grand Prix. Dans ce sport où l’accident fait partie des risques, on apprend vite à contrôler ses émotions. Les visages fermés des acteurs du Championnat en disaient plus long sur leur douleur d’avoir perdu l’un des leurs. Ceux qui acceptaient de se livrer vous avouaient ne pas bien dormir la nuit et avoir hâte de boucler ce Grand Prix tant la mort de Luis Salom les hantait.

Johann Zarco avait lui aussi le visage fermé. Et pourtant , il aura eu de quoi se réjouir, car il est quasiment acquis qu’il sera en MotoGP en 2017 dans une écurie française, celle de Tech3 Yamaha. Rien n’a encore été confirmé, mais rien n’a été démenti non plus dans l’entourage de l’écurie française et même par Laurent Fellon, le mentor de Johann. On attend l’officialisation qui pourrait tomber à Assen, théâtre du prochain rendez-vous.

Un pilote français dans une écurie française en MotoGP, on en rêve, on rêve surtout que cela marche. Olivier Jacque, champion du monde 250 avec Tech 3,n’avait pas réussi à transformer l’eessai dans la catégorie-reine, tout comme Sylvain Guintoli.

S’il rejoint Tech 3, Johann sera au guidon de la meilleure moto actuelle en MotoGP, une vraie moto d’usine et un encadrement rompu à la catégorie-reine. Hervé Poncharal, patron de Tech 3, a toujours suivi de près la carrière de Johann Zarco, depuis l’époque où il remporta la Red Bull MotoGP Rookie Cup en 2007 à dix-sept ans. Il a toujours souligné son gros potentiel et souhaite depuis longtemps le faire rouler dans son équipe.

On ne pourrait rêver meilleurs débuts pour un pilote français en MotoGP, dans une catégorie où les Français n’ont jamais vraiment brillé.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de