#DutchGP, Miller : « agréable de faire taire ceux qui m’ont traité d’idiot »



Hier, à Assen, le cobaye Honda, celui à qui on a demandé « tu ne veux pas nous montrer ce que ça fait de passer directement du Moto3 au MotoGP ? », a obtenu une victoire historique.

Déjà à l’aise lors de la « première » course, l’Australien a été brillant lors de la seconde et a su profiter des errements des pilotes Yamaha et de la bonne opération que Marquez réalisait déjà avec une seconde place.  

« Je ne dis pas ça souvent, mais aujourd’hui je suis à court de mot… Je ressens une incroyable émotion et j’ai du mal à décrire ce que cela représente de gagner son premier Grand Prix en MotoGP. J’étais confiant et à l’aise durant la première partie de la course, mais la décision de sortir le drapeau à rouge était la bonne tant les conditions devenaient dangereuses. La piste était également très glissante après le second départ mais je suis immédiatement senti à l’aise. J’ai vu plusieurs pilotes aller à la faute et je me suis appliqué à rester concentré en roulant vite et sûr sans prendre de risque inconsidéré. Quand j’ai doublé Marc, j’ai essayé de faire abstraction du fait que je me retrouvais d’un Grand Prix MotoGP pour la première fois de ma carrière. J’ai essayé de ne pas penser à la victoire et de rester calme. Quand j’ai vu le drapeau à damier en ressortant de la dernière chicane, l’émotion qui m’a saisi était incroyable. Ma famille et moi avons fait beaucoup de sacrifices pour que ce jour arrive et c’est juste incroyable. Je ne remercierai jamais assez l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS. Ils m’ont fourni un soutien incroyable et ont toujours cru en moi. Je dois aussi remercier Honda et ses responsables qui m’ont procuré cette opportunité en me permettant de montrer ce dont je suis capable. Il va me falloir un moment pour réaliser ce qui vient de m’arriver aujourd’hui, mais une chose est sûre nous allons fêter ça ce soir ! »

Mais au-delà de cette victoire et de cette joie qui, on n’en doute pas, aura été fêtée dignement, Jack Miller a enfin eu l’occasion de clouer le bec à ses détracteurs, ce qu’il a fait de la plus belle des manières.

« Beaucoup ont dit que ce projet ne marcherait jamais. J’ai entendu tellement de choses sur moi que parfois, je doutais du fait de savoir encore piloter. Je sais comment piloter une moto et aujourd’hui je l’ai montré. C’est agréable de faire taire ceux qui m’ont traité d’idiot parce que je tombais tout le temps.

Je connais la réalité, le saut de la Moto3 au MotoGP a été grand et je suis encore en train d’apprendre. Aujourd’hui, j’ai également été chanceux. Ce résultat me donne confiance, je sais qu’il y a beaucoup de pilotes qui attendent beaucoup plus longtemps pour l’obtenir ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de