#DutchGP : Bartholemy, Marc VDS, les Diables rouges offrent une journée de triomphe à la Belgique



C’était le 15 octobre 2006, Toni Elias remportait le Grand prix du Portugal sur le magnifique tracé de l’Estoril. C’était hier, Jack Miller remportait le Grand Prix des Pays-Bas sur le tracé aquatique d’Assen.

Le point commun entre ces deux victoires ? Celle d’Elias sonnait le début d’une ère de disette pour les teams privés, celle de Miller en a sonné le glas.

Et finalement, ce n’est pas spécialement étonnant que ce succès vienne de la structure belge Marc VDS.

En effet, que ce soit en Moto2 ou, depuis deux ans, en MotoGP, cette écurie parfois critiquée, tente de mettre du professionnalisme dans tout ce qu’elle entreprend.

Récompensée en Moto2 avec le titre de Rabat il y a deux ans, c’est désormais en MotoGP qu’elle vient de marquer un grand coup.

Cette victoire vient effacer des tablettes celle de Toni Elias connue pour être la dernière d’une écurie privée et c’est désormais Jack Miller et VDS qui seront cités dans les statistiques.

Avec la victoire incroyable des Diables rouges en France, le podium de VDS en Moto2 et la victoire en MotoGP, Michael Bartholemy ne pouvait qu’être content d’avoir offert ce triomphe à la Belgique!    

« Je ne sais pas trop par quoi commencer après une telle journée ! C’est difficile de dire le lot d’émotions par lequel nous sommes passés. Il y a des gens qui travaillent toute leur vie pour vivre une journée pareille, pour savourer le succès en MotoGP. Cela nous arrive aujourd’hui et c’est vraiment très fort. J’ai rêvé de ce moment depuis mes débuts en MotoGP en 2004, et il y a parfois eu des jours où je me suis dit que cela n’arriverait jamais. Mais nous y avons toujours cru et nous avons travaillé sans relâche pour y parvenir. Alors c’est vrai qu’aujourd’hui j’ai du mal à y croire. Je dois féliciter Jack qui a été incroyable. Ce genre de conditions offre toujours eu une chance à une équipe indépendante, encore faut-il savoir la saisir. Jack l’a fait. C’était facile de commettre une erreur mais Jack a su rester sur ses roues. Il a été parfait. Les derniers tours étaient difficiles à regarder tant la tension était grande. Etre le premier team indépendant à remporter un Grand Prix depuis dix ans me procure une grande fierté pour toute l’équipe. On a essuyé beaucoup de critiques par rapport à notre choix avec Jack mais je n’ai jamais douté de son talent et nous avons montré aujourd’hui au monde entier que nous pouvons faire de grandes choses ensemble. Je dois encore remercier Marc van der Straten pour l’énergie et le dévouement qu’il accorde à notre projet ainsi qu’à Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Elf et Honda pour leur soutien. J’espère que ce n’est que le premier succès d’une longue série. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de