Johann Zarco : « Je me suis battu »



En terminant second à Assen, Johann Zarco s’est emparé des commandes du Mondial Moto2 pour la première fois de la saison. Un petit exploit lorsque l’on sait qu’il pointait 4ème à 31 longueurs du leader seulement 3 Grands Prix plus tôt.

À ceux qui pensaient que Zarco avait déjà tout perdu en chutant au Mans après avoir été dominé à Austin (+7.737) et Jerez (+14.594), le français a répondu de la meilleure des manières : en rattrapant l’intégralité de son retard. Le Champion du Monde en titre occupe en effet, grâce à son résultat sur le TT Circuit Assen, la tête du classement général Moto2.

Vainqueur au Mugello puis en Catalogne, le pilote Ajo Motorsport n’a pourtant pas connu un dimanche de tout repos aux Pays-Bas. Deuxième aux essais, il s’est d’abord retrouvé 7ème et en difficulté avant de prendre le rythme et revenir aux avant-postes. Second à la sortie du drapeau rouge, il aurait peut-être pu l’emporter sans cet arrêt prématuré mais n’en est pas pour autant frustré.

« Je suis très heureux de me retrouver en tête du championnat même si je suis à égalité de points avec Rins, explique le poulain de Laurent Fellon. Je me suis battu, je n’ai pas lâché prise et je suis très content de ça. Nous ne sommes pas encore à la moitié de la saison, mais c’est important d’être devant. »

 

« Cette course a été difficile, enchaîne-t-il, notamment dans les premiers tours. Ce circuit favorise les courses en paquet, et les dépassements étaient nombreux en début de course. C’est le genre de situation où tu te fatigues, où tu n’énerves et où tu fais des erreurs… Je n’étais pas super bien depuis le début des essais, en partie à cause de ce feeling différent avec ce pneu plus dur. L’entrée du premier virage était notamment difficile à régler. A un mètre près, je rentrais trop fort ou pas assez et je me faisais redoubler. »

La seconde partie de course a ensuite été plus avantageuse pour Johann. « Petit à petit la situation s’est décantée, mais Taka a été le premier à s’échapper. J’ai essayé de le rattraper et j’étais en train d’y parvenir quand la pluie à commencer à tomber. C’est le genre de moment compliqué car tu peux facilement tout perdre. Le drapeau rouge a été judicieusement sorti car ça devenait dangereux pour tout le monde. Au final, cette deuxième place est un résultat très positif. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de