Sam Lowes a roulé à Misano sur l’Aprilia et il a impressionné !



Peu avant le début du Grand Prix des Pays-Bas, Sam Lowes avait annoncé qu’il testerait pour la première fois cette semaine la RS-GP à Misano.

Et comme annoncé, c’est que le Britannique a fait avec des résultats plutôt probants si on en croit Romano Albessiano, il s’est plutôt bien débrouillé !

«Aujourd’hui, c’était un jour très spécial pour Sam, puisque nous parlons d’un garçon qui n’a jamais piloté une moto plus puissante que 600cc et qui n’a jamais essayé ni les disques en carbone, ni d’autres pièces particulières. Ce matin j’ai été impressionné par la rapidité avec quelle rapidité il s’est adapté à la nouvelle moto et en même temps, j’ai été frappé par la manière avec laquelle il a traité les différentes questions. Mieux que cela, il ne pouvait pas faire. Il m’a surpris par sa méticulosité? Sam est un garçon très malicieux et certaines de ses façons de faire les choses reflètent son caractère, mais quand il travaille, il est très sérieux et déterminé, ce qui est une des raisons qui nous ont amenés à nous concentrer sur lui pour la saison prochaine ».

Même son de cloche du côté du pilote où, après une journée de tests, le feeling semblait excellent avec la machine mais aussi avec l’équipe.

« Les premiers tours sur l’Aprilia RS-GP ont été une expérience que je n’oublierai jamais. Lorsque j’ai ouvert les gaz la vitesse que j’ai pu ressentir a été incroyable. A partir du second run, j’ai commencé à mieux gérer la puissance et j’ai essayé de trouver la meilleure manière de l’exploiter. Les nouveautés étaient nombreuses et elles m’ont toutes surprise: la première, c’est sans aucun doute la puissance et la vitesse, puis les freins en carbone, la boîte seamless vraiment incroyable et la quatrième c’est bien entendu l’électronique avec lequel je me suis immédiatement très bien senti. Et puis la RS-GP m’a surpris avec un comportement auquel je ne m’attendais pas. La nuit avant le test, j’étais très nerveux parce que j’imaginais une moto beaucoup plus difficile à conduire et cela n’a pas été le cas, même si rien n’est facile sur une MotoGP. Enfin, je tiens à souligner la bonne compréhension que j’ai eue avec toute l’équipe. En bref, ça s’est très bien passé ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

#SanMarinoGP : Jorge Martin est forfait

10 septembre 2016 à 23h10

Misano, Moto2, FP1 : Corsi maître au pays.

11 septembre 2015 à 11h45

#SanMarinoGP, Espargaro : bonheur mesuré

9 septembre 2016 à 23h08

La moto en Italie, c'est ça !

12 septembre 2015 à 20h00

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store