Eugene Laverty, rester en MotoGP ou repartir en Superbike ? Dilemme



Aura-t-on un Irlandais du Nord en MotoGP l’année prochain ? Actuellement dans le top-10 du classement général, Eugene Laverty hésiterait à retourner en Championnat du Monde Superbike. En cause, son désir de jouer la gagne et le manque de motos compétitives encore disponibles en catégorie reine.

Triple-vice champion du Monde (2 fois en Supersport, 1 fois en Superbike), E. Laverty réalise une étonnante première partie de saison MotoGP en 2016. Dixième après 8 Grands Prix, il a déjà obtenu le meilleur résultat de sa carrière en Argentine (4ème) et marqué 5 fois plus de points qu’auparavant (48, contre 9 en 2015).

Aujourd’hui dans l’équipe Aspar, il serait en train de négocier son maintien au sein de la structure. En coulisse, il ne fait (presque) plus aucun doute qu’Alvaro Bautista va y signer pour 2017, tandis qu’Eugene pourrait réserver la seconde place. Il serait préféré à son coéquipier Yonny Hernandez, avec qui l’écart est pour le moment immense (48 unités pour l’un, 3 pour l’autre).

 

La GP14.2 qu’il pilote actuellement est vieille de 2 ans et a été conçue au cours de l’ère Bridgestone : du changement s’impose. Cependant, à Assen les derniers bruits de couloirs voudraient qu’Aspar n’obtienne qu’une seule GP16 en 2017, tandis que son autre moto serait la Desmosedici GP15 notamment utilisée par Pramac.

Or, cette GP16 serait promise à Bautista. En conséquence, Laverty hésiterait à s’engager car il n’accepterait pas que les deux pilotes ne puissent rouler sur la même moto. Une réaction compréhensible au regard du classement actuel : 19 points et 6 places de plus pour le pilote Ducati. À quoi bon prendre des risques, être régulier (il est l’un des 4 seuls à avoir marqué des points à chaque fois) et rentrer dans le top-10 si l’on se fait constamment griller la priorité quand il faut signer les contrats ?

Souvenons-nous en outre que le natif de Toomebridge a horreur de pareilles injustices. En 2015, sa saison de rookie où il faisait équipe avec Nicky Hayden, il n’avait pas caché son mécontentement lorsque l’américain avait reçu un nouveau bras oscillant 3 courses avant lui. Les résultats des deux pilotes Honda (toujours Aspar) étaient alors extrêmement proches. 

 

Retour en SBK ?

À l’inverse du MotoGP, où les meilleures places sont déjà toutes réservées, la grille du World SBK version 2017 est loin d’être remplie. Seul le constructeur Kawasaki a d’ores et déjà bouclé son effectif, et il se trouve que les Verts ont failli faire signer Laverty. « Je suis passé tout près d’aller chez Kawasaki, a-t-il déclaré à nos confrères de Crash.net, mais je devais voir ce qui arriverait ici avant. J’ai besoin d’avoir une offre concrète avant de prendre une décision. »

Vainqueur de 13 courses Superbike et monté sur 32 podiums, EL50 était présent à Misano lors de la dernière manche en date du Championnat. Il a été aperçu en train de discuter avec des personnes travaillant pour Ducati, Yamaha et Honda. « C’est génial de voir tout l’intérêt que l’on me porte en SBK, alors je dois tout mettre sur la table et peser le pour et le contre ».

Qu’est-ce que l’Irlandais appelle le « pour » ? Tout simplement la possibilité d’obtenir un guidon avec lequel il puisse jouer la gagne. « Mon but est d’avoir la moto la plus compétitive possible, explique-t-il, et je suis ouvert d’esprit quant à la destination où cela peut me mener […] Pour moi la victoire est ce qui constitue la course en elle-même, alors je considère le WSBK avec beaucoup de sérieux ».

Avant de se prononcer, Eugene veut avant-tout s’assurer de ce qui lui est proposé en MotoGP. « Je veux d’abord voir ce qu’il se passe dans le paddock, et premièrement avec cette équipe (Aspar.ndrl). Cette saison nous avons passé un cap et je suis certain qu’avec le bon package nous pourrions franchir une étape supplémentaire en 2017 ». Et d’ajouter, si on lui fournissait le matériel désiré, que « ce serait idéal, c’est ce que je souhaite ».

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store