[A+10] Sachsenring'06 : Rossi maîtrise l'escadron Honda



Il y a 10 ans, le Grand Prix Moto d’Allemagne était le théâtre d’un combat hâletant entre Valentino Rossi et une armée de pilotes Honda. Face à l’escadron de RC211V, le Docteur s’était montré le plus fort et l’arrivée avait d’abord été franchie par sa Yamaha YZR-M1 jaune et bleue.

Nous sommes le 16 juillet 2006 et Honda domine littéralement le Championnat du Monde de Vitesse Moto. Des 9 premiers Grands Prix, le constructeur en a enlevé plus de la moitié (5), a terminé sur le podium de la totalité et compte 3 des 4 premiers du classement général dans ses rangs. Revancharde, la firme de Tokyo est on ne peut plus fière de mettre derrière elle un Valentino Rossi qui a quitté la maison fin 2003.

Rossi, justement, n’est pas au mieux. Son début de saison est l’un des plus chaotiques depuis son arrivée en catégorie reine : malgré 3 victoires, le Docteur ne caracole pas en tête puisqu’il a abandonné à 2 reprises, terminé une fois 4ème, 8ème et même 14ème. En outre, ses rivaux Nicky Hayden et Dani Pedrosa ont remporté les 2 dernières épreuves en date.

Vainqueur du GP d’Allemagne 2005, l’italien espère y doubler la mise pour la première fois de sa carrière. Le week-end commence pourtant très mal : incapable de rentrer dans les 5 aux essais libres, il ne peut se qualifier mieux que 11ème (il partira 10ème suite à la chute de Casey Stoner au warm-up). Les résultats de Carlos Checa (12ème) et Colin Edwards (15ème) confirment que le dimanche s’annonce très compliqué pour Yamaha. 

 

Seul contre tous

Qu’à cela ne tienne, Rossi est déterminé à faire taire les médisants. Auteur d’un excellent départ, il est déjà revenu 6ème à la fin du premier tour. Devant lui se dresse une armée de cinq RC211V : celles de Nicky Hayden, Dani Pedrosa, Marco Melandri, Makoto Tamada et Kenny Roberts Jr. Le héros de Tavullia l’a compris : ce sera lui contre Honda. La lutte s’engage.

Il élimine tout d’abord l’ex-champion du monde Roberts Jr. avant de mettre derrière lui le japonais Tamada. Les 2 hommes vont ensuite s’accrocher, alors que Valentino s’occupe des coéquipiers Repsol Hayden et Pedrosa. Au 13ème tour, son compatriote Melandri doit également céder. Le pilote Yamaha est en tête du Grand Prix mais ne parvient pas pour autant à s’échapper. 

Marco et sa Fortuna Honda satellite n’ont pas dit leur dernier mot, et ils reprennent les commandes à 3 boucles de l’arrivée. Rossi n’a pas l’intention de lâcher prise et lui fait les freins au bas de la célèbre descente du Sachsenring, à quelques secondes d’entrer dans le dernier tour.

MM33 reste collé à la roue de son rival italien mais ce-dernier ferme toutes les portes : dans le dernier virage, Melandri ne peut trouver l’intérieur et doit s’incliner. Malgré une ultime tentative à l’accélération, aucun des pilotes Honda ne parvient à priver Valentino Rossi de la 83ème victoire de sa carrière.

Un résultat qui permettra au pilote Camel de reprendre confiance et redevenir le dauphin d’Hayden au classement général. Une semaine plus tard, sa M1 l’abandonnera sur casse moteur à Laguna Seca alors qu’il était un temps 4ème, et 11ème (5 points) quand cela lui est arrivé. À l’issue du GP de Valencia, le titre se jouera justement pour… 5 points.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de