Le « nouveau » Sepang n'est pas encore opérationnel



Le nouveau tracé du Circuit International de Sepang, dont les modifications sont multiples (bitume refait, vibreurs et bacs à graviers modifiés, nouveau système de drainage…), a été testé cette semaine. Il n’a pas fait l’unanimité.

Ducati, Honda et Yamaha ont saisi l’occasion de rouler en Malaisie, afin d’essayer la nouvelle configuration de la piste tout en collectant des données pour le manufacturier de pneumatiques Michelin. Parmi les invités, divers pilotes (Cal Crutchlow, Michele Pirro, Colin Edwards…) nous ont fait vivre les événements par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

Or, le bilan de ces deux journées n’est pas aussi positif que l’on aurait pu le penser. À nos confrères de GPOne, Pirro a certes admis que « le nouvel asphalte est bon, il n’y a plus de nids-de-poule et le circuit est vraiment meilleur, ils ont fait du bon travail ». Mais un problème subsiste.

Certaines portions du circuit, notamment le virage n°15, ont été modifiées afin de parer à l’importante et dangereuse accumulation d’eau à divers endroits. Or, le souci ne semble pas avoir été réglé.

 

Des tours et de l’eau

« La première journée a été gâchée par le fait qu’il a beaucoup plu durant la nuit, explique le pilote Ducati. Le gros problème est qu’à deux ou trois endroits, la piste ne sèche pas facilement parce que de l’eau sort de sous l’asphalte, alors ces portions sont restées humides quasiment toute la journée ». Il apparaît en effet que de l’eau remonte du bitume, comme en témoigne cette photo publiée par Edwards avec le commentaire suivant : « Ça n’a pas l’air bon pour le moment ». Le virage n°9 aurait été le plus touché.

Les hommes en piste ont effectué de longs runs, ce qui est significatif dans les conditions malaisiennes qu’ils connaissent trop bien pour ne pas redouter. Pirro a parlé d’une cinquantaine de tours lors du premier jour puis 80 le lendemain, quand Edwards en évoque 82 (dont un maximum consécutifs de 14) et que Crutchlow annonce 8 heures de tests. « Nous avons terminé le travail pour Michelin […] J’ai même fait une simulation de course », affirme Michele.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store