Silverstone, MotoGP : Crutchlow, l'élève et Edwards, le guide, seront chez eux ce week-end



On ne va pas vous cacher qu’à MotoSpeedRace Magazine on apprécie beaucoup Cal Crutchlow. Tout d’abord parce que ce rookie impressionne. En provenance du Superbike, le pilote anglais a finalement eu besoin d’un temps d’adaptation très court pour prendre ses marques dans le championnat du monde MotoGP.

Après les quelques essais hivernaux, compliqués par une blessure du même type que celle de Valentino Rossi, si l’on excepte le Grand Prix de France, Crutchlow n’a cessé de monter en puissance avec, en point d’orgue, un quatrième temps signé aux essais officiels qui se sont tenus à Estoril au lendemain du Grand Prix du Portugal.

Ensuite parce que Crutchlow est quelqu’un de simple, reconnaissant et rempli d’une qualité qui fait tellement défaut dans le paddock MotoGP ces derniers temps, le respect ! On en veut pour preuve, les paroles, toujours élogieuses à l’égard de son équipier, Colin Edwards, qui comme pour Ben Spies, a joué, avec l’Anglais, le rôle du grand frère, du conseiller.

Justement, parlons-en de Colin Edwards. L’Américain , lui aussi issu du Superbike, vit très certainement sa dernière saison en championnat du monde et son abnégation est extraordinaire. Si ses résultats n’ont jamais été ceux d’un favori pour une couronne mondiale, son comportement et sa mentalité forgent le respect. Victime d’une fracture de la clavicule à la fin de la seconde séance d’essais libres du vendredi à Montmelò et opéré le jour même, le pilote Tech3 s’est présenté le dimanche au circuit avec la ferme intention de disputer la course. La clinica mobile ne lui a raisonnablement pas donné son feu vert, mais là n’est pas la question parce que, pour un pilote qui n’a plus rien à gagner et qui aura bien mérité sa retraite d’ici quelques mois, sa volonté, sa ténacité et encore plus, son amour de la moto forgent à eux seuls le respect.

Cal Crutchlow : « Je suis impatient d’arriver à Silverstone pour ma course à domicile. Depuis que j’ai su que j’allais rejoindre l’équipe Tech 3, j’ai pensé au Grand Prix d’Angleterre. La course ne pouvait pas venir à un meilleur moment puisqu’il y a quelques jours seulement, j’ai obtenu le meilleur résultat de ma carrière en MotoGP à l’occasion du Grand Prix de Catalogne. Cela a donné des ailes à toute l’équipe et nous pouvons aborder ce week-end avec un top six comme un objectif réaliste. Bien que ce soit ma course à domicile, je n’ai actuellement pas d’expérience supplémentaire sur ce circuit par rapport aux autres pilotes. Je n’ai roulé sur cette piste qu’une seule fois, tout comme le reste du peloton. Silverstone a toujours été un bon circuit pour moi et particulièrement l’an dernier avec la double victoire dans la course du championnat du monde de Superbike qui a été un des points culminants de ma carrière. Je sais que je peux être rapide sur cette piste et nous avons vu l’année dernière, avec la victoire de Jorge Lorenzo, que le package Yamaha est bon là-bas. La seule chose que je peux faire c’est d’assurer aux fans anglais que je vais tout donner pour obtenir le meilleur résultat possible. Les fans britanniques ont toujours été bon pour moi et je sais que je pourrai compter sur leur soutien ce week-end. Je suis également heureux que Colin sera de retour. Il a été d’une aide incroyable pour moi cette année et la course sans lui n’est tout simplement pas la même».

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de