Vittoriano Guareschi reconnaît, à demi-mot, que la pluie donne raison à Rossi !



Il y a peu, Valentino Rossi déclarait : « à quoi peut bien servir toute cette puissance moteur si on ne sait pas l’utiliser ».

En gros le message était extrêmement clair, « le moteur de la GP12 est trop puissant » et lorsqu’il disait que toutes les Desmosedici qu’il avait essayées rencontraient le même problème de sous-virage, il sous-entendait encore que le problème était le moteur puisque, quel que soit le type de châssis utilisé, aucun changement notoire n’était à signaler.

Mais jusque-là, aucun officiel de Borgo Panigale ne l’avait publiquement reconnu. On dit bien jusque-là, car la réponse de Vittoriano Guareschi à la question de savoir, pourquoi la G12 fonctionne sur le mouillé mais pas sur le sec, est plus que probablement une étape clé dans l’avancement des travaux sur cette machine et dans les relations Ducati – Preziosi  – Rossi !   

« Comme Valentino l’a dit, nous ne pouvons pas en être certains. Avec la pluie, nous sommes obligés de tourner moins vite et d’avoir des rapports beaucoup plus longs. Par conséquent, le régime moteur descend de beaucoup au milieu de la courbe, peut-être 1000 à 1500 rpm, et c’est peut-être pour ça que la moto devient plus maniable et plus facile. Nous avons vu que le cadre n’est pas la raison de ce changement de comportement de la moto entre piste sèche et piste humide, parce que le châssis a été radicalement changé depuis l’année dernière, mais les résultats sont plus ou moins les mêmes, nous sommes toujours devant. Donc, à ce stade, il ne reste plus que le moteur. En résumé : 1000 tours de moins et la moto devient plus facile ! »

Difficile de deviner ce qui va se passer chez Ducati après cette déclaration, mais elle pourrait être d’une importance capitale. L’ingénieur Preziosi, toujours protégé par Ducati vient, en quelque sorte, d’être lâché par un des membres de son équipe. Et pas n’importe quel membre, par le team manager!

Prenez ces mots avec des pincettes, car il est difficile de donner un avis et notre interprétation de ces propos n’est peut-être pas nécessairement la bonne, mais là, il nous semble que Guareschi vient de rétablir le pilote italien dans sa réputation de metteur au point en lui donnant raison depuis le début. 

Un grand merci à Alessia qui nous a envoyé cet article car nous étions passés à côté.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : moto.it 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de