#GermanGP, Moto3 : Idham Pawi comme un poisson dans l'eau



Non, Khairul Idham Pawi n’était pas que l’homme d’un seul jour. Nous l’écrivions après son exploit en Argentine, il l’a confirmé aujourd’hui au Sachsenring en remportant — en solitaire — la 2ème victoire de sa carrière Moto3. 

Les torrents de pluie s’échappant du ciel allemand ont totalement redistribué les cartes de la 9ème étape du Championnat du Monde de Vitesse Moto. Qualifié 20ème, Idham Pawi s’était montré le plus rapide ce matin lors du warm-up disputé sur le mouillé. Redoutable dans ces conditions, le protégé de Tadayuki Okada était attendu au rendez-vous et il n’a pas déçu.

Dominateur aux essais, Enea Bastianini réalise le holeshot avec le néerlandais Bo Bendsneyder dans sa roue. Pendant ce temps, Danny Webb et Joan Mir tirent tout-droit mais seul l’espagnol part à la faute. Andrea Locatelli, John McPhee ou encore Hiroki Ono ont pris un bon départ et s’immiscent dans le groupe de tête. Bendsneyder passe ensuite en tête, avant que Locatelli puis McPhee ne viennent lui prendre le leadership.

Mais la menace est ailleurs et elle revient de loin : 20ème sur la grille, Idham Pawi a bouclé son premier tour en 7ème position. À l’aise comme un poisson dans l’eau, le malaisien double un à un ses concurrents avant de s’emparer des commandes à l’entame du 5ème tour. 

Deux groupes se forment : le premier composé des coéquipiers Idham Pawi-Ono, le second du duo McPhee-Locatelli. Si le japonais Ono semble en mesure de suivre son rival asiatique, il échappe de justesse à un high-side mais tire tout-droit et rétrograde en 5ème position. Il tombera quelques tours plus tard, enregistrant son 7ème résultat blanc de l’année.

 

Rester sur ses roues

La piste est piégeuse et les chutes s’enchaînent : Lorenzo Petrarca, Adam Norrodin, Juanfran Guevara, Jorge Martin, Darryn Binder… Même Idham Pawi manque de faire l’erreur au freinage et écarte dans les graviers, ce qui ne l’empêche pas de conserver ses 10 secondes d’avance sur Locatelli. Second, l’italien s’accroche malgré le retour de son compatriote Bastianini.

Le podium ne bougera plus. Khairul Idham Pawi triomphe pour la 2ème fois de sa carrière — cette fois sur un circuit entièrement mouillé — devant un Andrea Locatelli heureux de monter sur son premier podiulm pour son 41ème Grand Prix. Enea Bastianini termine quant à lui 3ème pour la seconde fois de la saison après la Catalogne. Quatrième, le tchèque Jakub Kornfeil n’avait plus fait aussi bien depuis Valencia 2015.

Derrière, la bagarre pour le top-5 donné lieu à un superbe combat entre Fabio di Giannantonio, John McPhee et Jorge Navarro. Les 3 hommes franchiront l’arrivée dans cet ordre, ce qui permet à l’espagnol de marquer une unité de plus que Brad Binder (8ème) avec qui il s’est un temps battu. Au classement général, les 2 hommes sont désormais séparés de 47 longueurs. 

Jules Danilo termine 9ème et premier français, alors que le malheureux Alexis Masbou échoue une nouvelle fois aux portes des points (16ème). « J’ai réussi à rester sur mes roues, c’est déjà bien » déclare-t-il à l’arrivée, ce qui en dit long sur la difficulté de cette course de 27 tours. Fabio Quartararo était dans un jour sans, il se classe 23ème et dernier.

Ce fut également un jour sans pour le Sky Racing Team VR46. Nicolo Bulega et Andrea Migno ont tout deux chuté, tandis que Romano Fenati (18ème) n’est jamais parvenu à trouver le bon rythme sous la pluie. Si Bulega profite de la faute de Mir pour rester 1 rookie, Fenny fait une mauvaise opération et accuse désormais 66 points de retard sur Binder. Quant au vainqueur du jour, Pawi passe de la 17ème à la 10ème place du général. 

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de