#GermanGP : Marini se devait de terminer, il a fait bien mieux



En difficulté après 3 DNF consécutifs, Luca Marini s’est rassuré au Sachsenring avant la trêve estivale. Sixième sous la pluie, l’italien a en effet enregistré le meilleur résultat de sa carrière.


Nous vous informions, avant le début du Grand Prix d’Allemagne, de la situation du demi-frère de Valentino Rossi. Parvenu à montrer qu’il méritait sa place en Championnat du Monde, il avait néanmoins besoin de (re)trouver de la régularité après avoir connu 4 abandons — dont 3 consécutifs — lors des 6 dernières épreuves. En outre, il n’avait plus franchi un drapeau à damiers depuis 2 mois et la course du Mans. Au Sachsenring, son premier objectif était donc de rallier l’arrivée ; il a fait bien mieux.

Qualifié 15ème — sa 3ème meilleure perf’ de l’année —, Luca a réalisé un départ prudent avant de remonter ses adversaires un à un. Installé dans le top-10, il s’y est ensuite vaillamment battu tout en profitant des chutes de certains leaders (Alex Rins, Franco Morbidelli ou encore Takaaki Nakagami) pour gagner quelques places supplémentaires. Évitant la chute (« J’ai roulé avec ma tête afin de finir la course » expliquera-t-il plus tad), il termine 6ème à 2.43 secondes de son coéquipier & compatriote Lorenzo Baldassarri.

Pour Marini, le résultat est très satisfaisant puisqu’il s’agit du meilleur de sa saison et carrière. Au classement général, il gagne 3 places et pointe désormais 19ème à 4 points du portugais Miguel Oliveira avec qui il lutte pour le titre de rookie de l’année. À ce niveau, il a également repris des unités à tous ses autres rivaux, à savoir les espagnols Isaac Viñales (9ème), Edgar Pons (14ème) et Xavi Vierge (DNF).

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de