Jorge Lorenzo : « Je dois faire quelque chose ! »



Si aujourd’hui, Marc Marquez navigue largement en tête du Championnat du monde, il le doit avant tout à son talent et, comme au Sachsenring, à son intelligence de course mais il le doit également aux erreurs de ses concurrents et notamment celles de Jorge Lorenzo.

En effet, en l’espace de trois courses, l’Espagnol n’a récolté que 7 petits points. Si, bien entendu, au Mugello, même s’il était en difficulté, il n’était en rien responsable de son abandon puisque c’est Iannone qui le sortait de la piste. En revanche, à Assen et au Sachsenring, le Champion du Monde était victime d’un manque cruel de confiance sur piste humide.

Pourtant, s’il pointe désormais à 48 unités de Marquez, il veut continuer à y croire même si, comme il l’a déclaré à Speedweek, il va devoir prendre les choses en main pour retrouver le feeling.      

« La lutte pour le titre n’est pas terminée tant que mathématiquement, nous avons encore une chance. Tout peut encore arriver. Mais d’abord, je dois reprendre confiance en moi-même afin d’obtenir de bons résultats. Les trois dernières courses ont été très mauvaises pour nous, pour des raisons différentes.

Je dois faire quelque chose. Surtout en ce qui concerne les pneus Michelin dans de telles conditions. Le feeling a changé de façon significative par rapport aux pneus Bridgestone. Avant, quand il pleuvait, parfois, je pouvais me battre pour la victoire ou au moins pour la cinquième place. Mais maintenant, avec ces pneus, les problèmes ont augmenté.

Je pense que je dois me ré-entraîner pour la pluie. Je ne sais pas encore si en humidifiant une piste ou en m’entraînant avec de petites motos cela pourrait m’aider, mais pour le moment, c’est la seule solution que j’entrevois pour retrouver mes sensations ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de