Essais de Sepang: Hector Barbera tient sa ligne…



Après avoir visité Pramac Racing, intéressons-nous maintenant à une autre Ducati privée, celle du team espagnol Aspar, pilotée par Hector Barbera.

Rookie en 2010, l’Espagnol a réussi, en devançant Mika Kallio et Alex Espargaro, à prendre la tête du peloton des Desmosedici privées. Sans grand coup d’éclat mais avec une régularité redoutable, Barbera a su convaincre là où Kalio et Espargaro ont échoué puisque ces deux pilotes disputeront le championnat Moto2 en 2011. Le premier sera au guidon d’une Pons Kalex du team Pons racing. Quant à Mika Kallio, qui avait pourtant été choisi par Borgo Panigale pour remplacer Stoner en 2009, il sera aligné par la franchise belge du Marc VDS Moto2 Racing Team.

Et Hector Barbera semble commencer 2011 comme il a fini 2010, puisqu’il s’est tout de même payé le scalp de Valentino Rossi lors des deux premières séances de tests en Malaisie avant de laisser passer le chef de file des rouges lors de la dernière journée.

Il se réjouissait d’ailleurs, quelques jours avant le début de ces tests au micro de nos confrères de AutoMoto 365, de l’arrivée du nonuple champion du monde au sein du clan de Bologne, estimant que son apport technique ne pouvait qu’être bénéfique pour la GP11.

Hector Barbera : « cette dernière journée s’est très bien déroulée. Nous avons continué à travailler sur la géométrie de la Ducati afin de trouver une meilleure position de conduite. Je me suis finalement senti très bien durant toute cette journée, et j’ai pu améliorer mon rythme en tournant en 2.02 de moyenne avec une relative facilité. Nous avons de nouveau joué avec la hauteur de la moto et avec la direction et à vrai dire, tous ces petits changements que nous avons essayés m’ont aidé à trouver une meilleure position sur la moto. Avec ces trois jours consécutifs de travail, ici en Malaisie où les conditions sont en général très dures, je suis vraiment fatigué. Mais je suis très heureux parce que nous avons rentabilisé le temps imparti au maximum. Je suis très heureux et motivé car nous avons trouvé la ligne à suivre. En plus lors des seconds essais nous aurons sûrement des améliorations électroniques. L’année dernière, j’ai terminé cette session avec plus de deux secondes de retard sur le meilleur temps, et cette saison, il n’y a plus que 1 seconde et 273 millièmes, ce facteur m’encourage à continuer à travailler pour me rapprocher de plus en plus des pilotes de pointe. »

Il n’est pas nécessaire d’être un grand analyste pour remarquer que la Ducati “step 0″ doit encore progresser par rapport à la Honda et la Yamaha, mais là où la RC212V de 2011 n’est qu’une évolution par rapport à sa très performante grande sœur de 2010, la GP11 est une nouvelle moto qui doit avaler les kilomètres avant de pouvoir jouer les premiers rôles. Et c’est certainement cela qui rend les Ducatistes aussi sereins alors que ces premiers essais leur ont réservé presque exclusivement les dernières places de la feuille de temps.

Comme le signalait Valentino Rossi dans ses déclarations à l’issue de la troisième journée de travail, les pilotes Ducati vont devoir s’employer non pas à changer le caractère de la Desmosedici mais plutôt à faire « fructifier ses meilleures caractéristiques, la stabilité et le moteur, et améliorer les autres, surtout son comportement en courbe pour la faire mieux tourner ». Rendez-vous est donc pris par Barbera et les autres ces 22, 23 et 24 février pour en découdre une nouvelle fois sur le circuit Malais. Quant à vous, nous vous donnons rendez-vous ici même pour les commentaires et analyses de ces prochains essais officiels.

Stay Tuned

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de