#CzeschGP, Moto3, FP1 : Bastianini…le réveil de la bête !



La semaine dernière, sur le RedBull ring, le championnat a probablement pris une tournure définitive avec l’abandon de Jorge Navarro et l’exclusion de Fenati alors que, dans le même temps, Brad Binder, l’incontestable leader de la catégorie terminait second derrière un surprenant Joan Mir.  

Après quelques ratés sur la communication, ce sera finalement Lorenzo Dalla Porta qui pilotera la KTM anciennement allouée à Romano Fenati mais seulement à partir de Silverstone. Le Toscan ne devrait toutefois pas rester dans le team SKY puisque VR46 lui a trouvé de l’emploi chez Aspar en tant que pilote factory Mahindra.  

Et son arrivée coïncidera avec le départ de Francesco Bagnaia qui devrait prendre la place de Fenati dans le projet Moto2 de l’académie. 

L’Autriche nous a donc permis de découvrir le visage d’un nouveau vainqueur, Joan Mir mais aussi de redécouvrir celui de Fabio Quartararo, son équipier, qui y a disputé un weekend solide ! 

Côté belge, on attendra désormais un peu plus de Livio Loi qui, en Autriche, occupait encore la sixième place dans le dernier tour avant de céder la main dans la bagarre finale et redescendre au dixième rang.  

Les confirmations et les rattrapages sont donc attendus dès ce matin sur le circuit de Brno en République tchèque où, au moment de s’élancer pour la FP1, la température de l’air avoisinait les 16 degrés et celle de la piste les 20 degrés.  

La saison dernière, on rappelle que c’est Efren Vazquez qui prenait le meilleur chrono de la première séance avec un chrono en 2.08.700 alors que le record du circuit est toujours détenu par Alex Rins qui en 2013, signait un tour en 2.07.622. 

Sur la piste, les débats étaient déjà très animés, chacun cherchant à prendre ses marques sans partir à la faute, ce que Jules Danilo faisait d’ailleurs à quelques minutes du terme. 

On compte pas moins de 23 changements de leader en 40 minutes, ce qui est évidement déjà pas mal et le dernier à avoir pris la tête c’est Enea Bastianini. 

Le pilote Gresini, déjà en forme à Spielberg, prend le meilleur sur un surprenant Jorge Martin, au guidon de sa Mahindra et Brad Binder.  

Jorge Navarro, qui doit absolument se refaire, a pris la cinquième place et devance Bulega, Bagnaia et Migno.   

On souligner la contreperformance de Joan Mir, qui ne peut faire mieux que la vingtième position et celle de Fabio Quartararo qui doit se contenter de la quinzième. Livio Loi doit, quant à lui se contenter de la dix-septième.  

Stay tuned! 

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments