#CzechGP, Jorge Lorenzo (course) : « Cela ne devrait pas arriver »



Dix-septième et dernier à Brno, Jorge Lorenzo a vécu un dimanche catastrophique en République-Tchèque. Le déroulement de sa course et son surprenant passage par les stands, beaucoup ne l’ont pas compris. Le pilote Yamaha s’explique et justifie ses actes.

Second sur la grille le samedi, Jorge Lorenzo n’est pas parvenu à concrétiser en course. À nouveau en difficulté avec Michelin sur le mouillé, le majorquin a immédiatement perdu des places au classement et pointait 10ème à l’issue du premier tour. Descendu jusqu’en 16ème place, il s’est ensuite montré plus compétitif et retrouvait le top-10. Au 14ème tour, il est l’homme le plus rapide en piste.

Mais sa 15ème boucle est réalisée en 2’15.097, contre 2’08.828 juste avant. Lorenzo décide alors de rentrer aux stands, à la surprise générale et au grand étonnement du clan Yamaha. Il ressort chaussé de slicks mais revient 2 tours plus tard afin de changer une nouvelle fois de monture. Son Grand Prix se terminera hors des points, son tout premier résultat blanc à la régulière en 8 ans et demi de MotoGP.

Son chrono de 2’15, son passage aux stands et l’incompréhension du staff Movistar, Lorenzo l’explique : « Mon équipe ne savait pas ce qu’il se passait. À première vue ils n’ont pas compris, parce que quand j’ai arrêté la moto, la partie où le pneu était détruit était face vers le bas de la piste. Alors le pneu avant semblait bon. C’est uniquement quand ils ont bougé la moto qu’ils ont compris qu’il manquait un morceau du pneu. C’est probablement pour cela que Ramon (Forcada.ndrl) n’a pas compris pourquoi j’ai souhaité prendre l’autre moto. »

Reparti en slicks, le Champion du Monde en titre a fait un aller-retour à son box pour reprendre des pneumatiques adaptés aux conditions. « J’ai changé pour des pneus slicks mais c’était vraiment mouillé et dangereux, commente l’espagnol. Alors j’ai simplement voulu reprendre à nouveau l’autre moto, parce que ce n’était pas la peine de rouler comme ça. »

 

« Cela ne devrait pas arriver »

Interrogé sur ces fameux problèmes de pneus, Lorenzo déclare qu’il « y a des petites différences entre les pneus, ils ne sont pas tous pareils. Bien sûr qu’il peut y avoir des dégradations, notamment sur les flancs des pneumatiques. Mais des morceaux entiers qui sortent du pneu, cela ne devait pas arriver. […] Certains pilotes ont ce problème, d’autres ne l’ont pas, mais avec plus de tours effectués la majorité de ces pilotes auraient eu des problèmes. »

Jamais à l’aise sur le mouillé cette année, Por Fuera s’est dit inquiet de la situation alors que d’autres Grands Prix pourraient se disputer sous la pluie. « Si les conditions sont similaires la prochaine fois cela peut se produire sur un autre circuit, et cela ne devrait pas arriver. C’est une expérience que Michelin doit prendre en compte pour que cela ne se produise plus. Et d’ajouter à propos du manufacturier : Michelin m’a présenté ses excuses […] et je suis conscient qu’ils travaillent beaucoup. »

Jorge Lorenzo est désormais à 59 points de Marc Marquez au classement général. Son coéquipier et rival Valentino Rossi, second à l’arrivée, lui est passé devant et figure comme le nouveau dauphin de l’officiel Repsol. Que se serait-il passé sans les problèmes rencontrés par le pilote Yamaha, nul ne le saura jamais mais lui en a une petite idée : « Je sentais que je pouvais être encore plus rapide, pour sûrement terminer troisième ou même second ». Revanche attendue à Silverstone dans 2 semaines.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de