#CzechGP, Dani Pedrosa (course) : « Une très mauvaise spirale »



Douzième à Brno, Dani Pedrosa n’est plus que l’ombre de lui-même ces dernières semaines. Incapable de se battre devant cette année, le pilote Honda ne baisse pas les bras pour autant et l’assure à Motorsport : il se donne « à 1000% ».

Aucune victoire, aucune pole, aucun meilleur tour en course, deux podiums et seulement 109 points marqués sur sur 275 à prendre : à l’issue du Grand Prix de République-Tchèque, le bilan de la saison 2016 est le pire de toute sa carrière MotoGP. À bientôt 31 ans, l’espagnol enchaîne les contre-performances et n’est plus rentré dans le top-5 depuis la Catalogne le 5 juin dernier. Quatre GP hors du top-5, cela ne lui était plus arrivé depuis sa toute première saison internationale en 2001, dans la catégorie 125cc.

« Le principal problème est que, pour une raison ou pour une autre, nous sommes dans une très mauvaise spirale négative, explique-t-il. C’est extrêmement difficile de trouver de bonnes sensations et des jours heureux. C’est un moment très compliqué, mais je sais que je dois le traverser ». Le traverser et en sortir car, prolongé pour 2 saisons supplémentaires dans la maison Repsol, Pedrosa ne peut se contenter de tels résultats.

 

À 1000%

Dans l’impossibilité d’être véloce sur piste mouillée, l’espagnol déclare à propos de l’épreuve de Brno « qu’avant nous avions un bon feeling sous la pluie, mais depuis les changements introduits aux Pays-Bas ce n’est plus la même chose ». Un manque d’aisance qui fait écho à ses propos au sujet de la RC213V, dont les spécificités ont été « choisies par Marquez » selon lui. Son coéquipier, qui dit « comprendre » sa frustration, reconnaît que « Honda donne plus de poids aux commentaires du pilote le plus rapide », à savoir lui.

« Ce moment est très difficile à cause de l’impuissance qu’il génère, poursuit Dani, de ne pas être capable d’avoir plus, trouver une solution et avoir des résultats malgré le fait que je me donne à 1000%. Évidemment je serais ravi d’y arriver afin de ne pas avoir à raconter la même histoire tous les jours. Malheureusement, aujourd’hui nous ne le pouvons pas. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de