#CzechGP, Moto3 : Karel Hanika a pris une demi-revanche



De retour en Mondial Moto3 pour la course de Brno, Karel Hanika a terminé son Grand Prix national en 16ème position. Une demi-revanche pour l’ex-pilote Mahindra, évincé du plateau en juin dernier.

Après 2 saisons difficiles chez Red Bull KTM Ajo et un début d’année catastrophique au sein du Platinum Bay Real Estate, Karel Hanika avait été remercié par l’équipe à l’issue du Grand Prix de Catalogne — où il avait enregistré un 9ème résultat blanc consécutif, soit sa pire série en carrière. Jamais parvenu à prendre ses marques en Championnat du Monde, le vainqueur de la Red Bull MotoGP Rookies Cup avait alors trouvé refuge dans le Freudenberg Racing Team grâce à qui il tentait de rebondir en Espagne (CEV).

La structure allemande, qui a notamment fait rouler le jeune invité Tim Georgi au Sachsenring, proposait à Hanika de prendre sa revanche participant au GP de République-Tchèque. Une aubaine pour le natif de Brno, ville où était justement organisée la 11ème épreuve du Mondial. Armé d’une KTM RC250GP, le local de l’étape avait à coeur de prouver qu’il était capable d’être dans le coup au niveau international, lui qui n’a jamais fait mieux que 7ème (Argentine 2015) en 43 départs.

 

Verre à 2/3 plein

Sur le sec, Karel s’est qualifié à une excellente 13ème place — son meilleur résultat de la saison puisqu’il n’avait pu faire mieux que 19ème chez Mahindra. La pluie a malheureusement bouleversé ses plans, et le tchèque bouclait le premier tour de la course en 21ème position. Descendu jusqu’au 26ème rang, il est ensuite parvenu à trouver le bon rythme tout en évitant de chuter. À l’arrivée, il sera le 16ème des 24 finishers à franchir le drapeau à damiers.

Étant passé à une place des points, KH98 ne peut être pleinement satisfait de sa performance. Elle est pourtant notable : aux qualifs comme en course, il a nettement devancé le sud-africain Darryn Binder et l’espagnol Marcos Ramirez du Platinum Bay Real Estate. Il décroche en outre son meilleur résultat depuis le Grand Prix d’Australie 2015 à l’issue d’une expérience wild-card productive… qui en appelle d’autres ?

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments