Eugene Laverty quittera le MotoGP fin 2016



Eugene Laverty l’a officiellement confirmé : il ne sera plus pilote MotoGP à l’issue du Grand Prix de Valencia, en novembre prochain. En 2017, l’irlandais effectuera son grand retour en Mondial Superbike.

Nous vous parlions en juillet dernier de la situation d’Eugene Laverty et de son hésitation quant à se maintenir en catégorie MotoGP. La décision a finalement été prise et dévoilée après l’épreuve de Brno : faute de disposer d’un matériel compétitif, l’actuel pilote Ducati s’en ira en fin de saison.

Son choix s’est fait en Autriche, lorsque Paolo Ciabatti a confirmé que les équipes Aspar et Avintia auraient en 2017 une Desmosedici GP16 et une GP15. Or, la GP16 de l’Aspar Team est déjà réservé à l’espagnol Alvaro Bautista (dont la signature ne fait plus aucun doute). « J’ai tout fait pour obtenir une GP16, mais quand j’ai su que mon coéquipier allait être dessus et moi seulement sur une GP15, la tête a pris le pas sur le coeur. Et d’ajouter que c‘est la compétitivité de la machine qui a fait pencher la balance. »

Eugene ne souhaitait pas « poursuivre avec une moto vieille de deux ans, alors qu’en Superbike je vais avoir une moto et une équipe capable de gagner chaque week-end. La raison pour laquelle je roule, c’est la victoire ». Et sa frustration est ô combien compréhensible : il est aujourd’hui 11ème au classement général avec 63 points, quand Bautista n’est que 18ème et compte seulement 35 points au compteur.

 

Rouler pour gagner

Sauf changement de dernière minute, Eugene Laverty évoluera l’an prochain dans le box du Shaun Muir Racing. La structure, qui fait actuellement rouler Karel Abraham et Josh Brookes pour Milwaukee BMW, aura le soutien d’Aprilia en 2017. L’irlandais connaît la RSV4 pour avoir été vice-champion du monde Superbike avec en 2013, échouant à seulement 23 points de l’anglais Tom Sykes. 

À 30 ans, Laverty sent que son heure est venue. « J’ai énormément progressé durant ces deux saisons, je suis beaucoup plus complet en tant que pilote. Peut-être que dans le passé je n’étais pas capable de me battre pour un titre mondial, tandis que maintenant je me suis débarrassé de mes faiblesses. Je suis prêt à relever le défi ». Ses adversaires, il a déjà pris le temps de les analyser. « Il y a beaucoup de pilotes forts, et cela sera encore plus vrai l’an prochain avec l’arrivée de Stefan Bradl. Jonathan Rea est le champion en titre et mène la catégorie, il est l’homme à battre et ce ne sera pas facile. » 

« Je viens avec un seul objectif : devenir Champion du Monde, affirme le Ducatiste, qui ne ferme pas définitivement la porte à la catégorie reine. Peut-être qu’un jour je reviendrais en MotoGP en tant que Champion du Monde Superbike. »

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de