Gabbarini : « Ducati pourra se battre pour le titre parce que le pilote sera Lorenzo »



Alors qu’il confessait à Marca, le quotidien espagnol, que si la décision de quitter Jack Miller n’avait pas été facile à prendre, Cristian Gabbarini confiait également que travailler avec Jorge Lorenzo, qui plus est chez Ducati, est une chose qui ne se refuse pas !

L’Italien, qui n’a jamais travaillé avec…des italiens, comptent déjà de belles pièces à sa collection puisque outre Casey Stoner, pendant six ans et avec deux titres de Champion du monde à la clé, l’homme a également eu l’occasion de travailler comme ingénieur HRC lors de la première saison de Marquez en Grand Prix.

C’est donc par la grande porte qu’il fera son retour chez les rouges où, rappelons-le, il est le seul à pouvoir se vanter d’avoir été Champion du monde. Un pari motivant auprès d’un pilote hors norme.

« Jorge Lorenzo est monstrueux. On ne peut pas dire autre chose. Celui qui gagne des Championnats du monde est très fort. Pour un technicien, c’est un honneur de travailler avec lui, je le répète. J’ai beaucoup de chance dans ma carrière. J’ai travaillé six ans avec Stoner, en tant qu’ingénieur de piste, un an avec Márquez comme ingénieur HRC, où j’ai pu voir comment pilotait Marc, etc. etc. Jorge est un autre pilote hors série de notre génération ».

« Le voilà donc revenu au point de départ avec la mission de répéter avec Jorge Lorenzo le succès qu’il avait connu avec Stoner. Une mission qui ne l’effraye pas et qu’il estime même possible dès la première saison malgré une nécessaire période d’adaptation.

« Si je regarde la situation actuelle, parce que vous ne savez pas comment sera l’équilibre technique de l’année prochaine, car par exemple, Aprilia pourrait sortir une moto incroyable et chambouler cet équilibre, mais si je m’attache à la situation qui prévaut pour le moment, il y a de bonnes chances qu’on puisse remporter le titre, précisément parce que le pilote sera Jorge Lorenzo. Il faut garder à l’esprit qu’il va passer d’une Yamaha à une Ducati, qui est une toute autre moto. Ni plus ni moins. Par conséquent, il est probable qu’une période d’adaptation soit nécessaire et que le premier test soit difficile, car il doit comprendre la voie à prendre. Mais cela étant dit, nous parlons de Jorge Lorenzo. Je ne vois pas une seule raison de penser qu’il ne se batte pas pour le titre dès sa première année. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de