#BritishGP, Honda Repsol : 2 pilotes, 2 buts bien différents



« Obtenir le meilleur résultat possible » pour l’un, « retrouver de la confiance » pour l’autre : le clan Repsol Honda arrive sur le 40ème Grand Prix de Grande-Bretagne avec des ambitions bien différentes selon ses pilotes.

Leader du Championnat du Monde avec 53 points de marge sur son dauphin Valentino Rossi, Marc Marquez aborde le 12ème GP de la saison avec prudence. Et pour cause : il y a chuté en 2015. « Silverstone est un endroit où le temps est souvent imprévisible, il faut toujours être préparé pour le froid et la pluie. Cette année nous avons été confrontés plus d’une fois à des conditions météorologiques mixtes. Nous avons aussi vu combien il est important de rester concentré et de prendre les bonnes décisions. Nous verrons quelle situation prévaut ce week-end et allons essayer de continuer avec le même état d’esprit que celui qui nous a apporté cette avance. »

Vainqueur en 2010 (125cc) et 2014 (MotoGP), l’espagnol fait de Silverstone l’une de ses pistes fétiches. « J’aime beaucoup ce circuit. Il a un premier secteur assez lent, mais ensuite suivi d’une série de chicanes où vous pouvez faire toute la différence si vous trouvez un bon set-up sur la moto. J’ai toujours aimé y rouler et nous allons faire le maximum pour obtenir le meilleur résultat possible ». Comprenez que si la vitesse est là, le n°93 luttera pour la victoire.

 

Retrouver les avant-postes

De l’autre côté du box, Dani Pedrosa est dans une situation plus délicate. Le catalan, pointé à 88 longueurs de son coéquipier, n’est plus monté sur le podium depuis le 5 juin dernier à Montmelo. « Une très mauvaise spirale » dont il espère se tirer au plus vite. « Mon principal objectif est de retrouver de la confiance et de bonnes sensations sur la machine. Le travail effectué lors des essais du lundi suivant le GP de Brno a ouvert quelques pistes, maintenant nous devons attendre et voir si elles nous aident à trouver un peu plus de vitesse pour la prochaine course. »

Mais s’il y détient le record du tour en course, l’officiel Honda n’a jamais fait mieux que troisième à Silverstone. Autant dire qu’un top-3 ne serait pas une mauvaise affaire : « C’est un circuit difficile, rapide mais sinueux avec de nombreux changements de direction qui nécessitent beaucoup de travail sur la mise en place de la moto. Une autre question importante sera celle du temps, souvent imprévisible ici. Cela rend les choses difficiles pour régler la moto, sélectionner les pneus et ainsi de suite. » 


Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de