Pierer dévoile les ambitions de KTM, encense Suzuki et tacle Lorenzo et Ducati !



La saison prochaine, KTM s’installera dans le paddock avec ce qu’on peut appeler une armée puisqu’ côté des traditionnelles RC250GP, les autrichiens aligneront deux Moto2 et deux MotoGP !

Présente dans toutes les catégories, la marque autrichienne a pour objectif de créer une filière où les plus doués de leurs pilotes auront le temps de grandir et de franchir les paliers successifs jusqu’à la catégorie reine.

Bien entendu, l’avenir immédiat étant déjà la saison 2017, leur choix s’est porté sur les pilotes Tech3 avec Bradley Smith et Pol Espargaro.

Stefan Pierer, CEO du groupe KTM s’est entretenu avec Motosprint sur les ambitions des belles autrichiennes en Championnat du monde et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il débarque en catégorie reine le couteau entre les dents !     

« Nous allons être compétitifs dans un temps relativement court. Ce que Suzuki a fait mérite le plus grand respect. Nous essayerons d’atteindre ce qu’ils ont réussi à obtenir. L’objectif à long terme ? Gagner le Championnat du monde ! Nous ne venons pas dans ce Championnat avec l’esprit olympique, nous ne sommes pas ici pour participer ou tout simplement pour l’honneur. Nous voulons monter sur le podium ».

Et pour y arriver, Pierer ne compte pas débourser les millions mis sur le tapis par Ducati pour s’attirer les services de Jorge Lorenzo !  

« Ducati a embauché Lorenzo pour combien ? 12 millions ! Et pourtant, ils ne sont pas sûr de gagner parce que quand il pleut, il entre en crise. A ce moment-là, ça ne sert à rien de rouler sur la meilleure moto. Nous sommes plus dans l’idée de sélectionner des coureurs talentueux en Moto3 et en Moto2, les suivre, les faire grandir et c’est une des raisons pour laquelle nous débarquons aussi en Moto2. De nombreux pilotes de très haut niveau, comme Stoner, Marquez oùu Viñales ont roulé pour nous au début. Et maintenant, il y a Brad Binder ».

KTM n’est évidemment pas le premier constructeur à s’être lancé dans l’aventure en affirmant vouloir faire de sa machine la machine de référence et seule la piste pourra écrire l’avenir de la RC16 mais quoi qu’il en soit, lorsqu’on voit ce que KTM est capable de faire en Moto3 et avant ça en 125 et en 250, ils parent tout de même avec un petit crédit d’avance !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de