#BritishGP, Lorenzo : « Marquez est un chat ! »



Il y a trois semaines, au moment de poser ses valises en Autriche, Jorge Lorenzo attaquait la seconde moitié de la saison avec la ferme intention de renouveler son titre de Champion du Monde et ce malgré la quarantaine de points d’avance que comptait Marquez.

Et si l’histoire commençait plutôt bien en Autriche avec son retour sur le podium, malheureusement pour lui, quelques averses plus tard, le scénario s’inversait en République tchèque où il noyait de précieuses plumes.

A présent, si la situation n’est pas désespérée, elle est à tout le moins compliquée puisque le majorquin compte désormais 59 points de retard avec 175 points à distribuer avant la fin de la saison.    

« Suite aux deux courses qui se sont suivies en Autriche et à Brno, la situation n’est pas celle que nous espérions. À partir de maintenant nous allons devoir penser course par course et essayer à chaque fois d’obtenir le meilleur résultat possible. Notre prochaine étape sera Silverstone, nous devrons donner le maximum et retrouver le plaisir de piloter la moto. C’est l’une de mes pistes préférées mais la météo y est malheureusement très instable. J’espère cependant à nouveau faire une bonne course là-bas ! »

Il devra compter sur un miracle, miracle qui, d’ailleurs, aurait déjà pu se produire à deux reprises lorsqu’on repense aux chutes de Marquez lors du warm-up au Sachsenring et à celui de la FP3 en Autriche.

A ce moment-là, notre réflexion avait été de nous dire qu’avec pareilles chutes, certains se seraient cassés la clavicule en 6 morceaux. Marquez-lui, s’en est sorti chiffonné en Allemagne et avec une luxation de l’épaule en Allemagne !

Comme il le confiait à la Gazzetta dello Sport, pour Lorenzo, cette baraka s’explique avant tout par la génétique !    

« Il a un peu changé en course, mais il continue à risquer énormément lors des essais. Mais c’est sa manière de rouler, c’est un Superman, il chute beaucoup mais il est comme un chat, très flexible. Et c’est plus difficile qu’il se blesse que les autres pilotes qui ont une génétique différente, qui sont plus âgés ou moins fort physiquement ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de