#BritishGP, MotoGP, FP1 : Viñales et Lorenzo s’isolent sous un ciel menaçant.



Il reste sept courses à disputer avant de connaître le nom du nouveau Champion du monde et avant que les motos ne montent en piste la situation est limpide.

Marc Marquez ne domine pas le championnat mais en revanche, il le gère de main de maître avec 53 points d’avance sur Valentino Rossi qui lui-même en compte si d’avance sur Jorge Lorenzo son équipier.

Si la Yamaha semble être la machine de référence, on s’intéressera à la RC213V du 93 puisqu’hier, en conférence de presse, il déclarait que désormais sa machine pourrait lui permettre de s’imposer.

On s’intéressera également aux Ducati qui, depuis leur victoire en Autriche, semble être de toutes les batailles.

Du côté des challengers directs de Marquez, Lorenzo sort d’une course compliquée à Brno mais aime la piste de Silverstone. Rossi lui, sort d’une course convaincante mais a lui-même qualifié Silverstone comme étant la piste la plus compliquée pour lui.   

On notera encore qu’Alex Lowes remplace Bradley Smith blessé et que Miller, incertain, est finalement de retour après avoir manqué le Grand Prix à Brno.

Côté météo, toujours importante et délicate à Silverstone, le ciel est couvert mais il ne pleut pas. La température ambiante est de 17,2 degrés tandis que celle du sol est de 18,5 degrés.

Le record de la piste est détenu par Marc Marquez qui, en 2015, signait la pole avec un chrono en 2.00.234 tandis que le meilleur temps de la FP1 de la saison dernière avait été établi par le même Marquez en 2.03.111.

Quelques chiffres encore, le circuit mesure 5,9 kilomètres, il comporte 8 virages à gauche et 10 à droite tandis que la plus longue ligne droite mesure 770 mètres.

Si, selon ses dires, sa machine peut lui permettre de gagner, le weekend de Marc Marquez ne débutait toutefois pas de la meilleure manière puisqu’à 26 minutes du terme de la première séance, il chutait au virage 12 alors qu’il occupait la seconde place du classement général.

Mais de retour en piste une bonne dizaine de minutes plus tard, il ne tardait pas à se reprendre et après avoir chuté au septième rang, il améliorait directement son chrono pour se placer sur la dernière marche du podium avant de venir chasser Dovizioso de son trône la boucle suivante.

Lorenzo le qualifiait hier de chat et en effet, l’espagnol mérite bien le titre de roi des chats !

Sa joie n’était pourtant que de courte durée puisque dans la minute suivante, Viñales frappait un grand coup en améliorant le temps de son compatriote de plus de sept dixièmes.

Il était imité par Lorenzo qui venait se placer à la seconde position 307 millièmes derrière le pilote Suzuki.

Alex Lowes, avant dernier, chutait dans la dernière minute tandis que pendant ce temps, Iannone, septième, cassait son moteur et ne terminait pas sa dernière boucle.

Les positions restaient figées pour le top trois avec Viñales, Lorenzo, à 282 millièmes et Marquez à 1,108 seconde.

Valentino Rossi, peu à son aise, améliorait toutefois dans sa dernière boucle et venait se placer à 28 millièmes de Marc Marquez.

Il devance la première Ducati, celle de Dovizioso, de 46 millièmes (ça ne s’invente pas) et la Yamaha de Pol Espargaro.

Pedrosa, Redding et Petrucci clôturent un top 10 qui, ce matin, s’est refusé à Cal Crutchlow, vainqueur à Brno. On notera encore la chute de Barbera et la dix-huitième place de Loris Baz.         

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de