#BritishGP, Moto3, FP2 : Navarro soigne la manière et annonce la couleur !



Lors de la première séance, Brad Binder devait se rassurer après sa chute malencontreuse lors du dernier Grand Prix et il y est parvenu en arrachant la troisième position.

Jorge Navarro, de son côté, devait se gonfler de confiance afin de donner un second souffle à la chasse qu’il livre à Brad Binder.

Et l’espagnol a plutôt bien réussi sa mission puisque c’est lui qui prenait le second temps. En revanche, pour Bagnaia, les choses sont bien différentes puisqu’avec sa Mahindra, il savait qu’il ne pourrait pas se battre pour le titre mais peut-être bien pour une victoire, la première de son employeur.

Ceci étant acquis depuis le Grand Prix des Pays-Bas et, cerise sur le gâteau, son passage en Moto2 officiellement signé depuis la semaine dernière, il ne reste plus à l’Italien qu’à s’amuser…chose qu’il a fait ce matin en signant le meilleur temps de la séance.

Et c’est encore lui qui, cet après-midi, prenait la direction de la séance avant de la céder à son équipier, Jorge Martin qui lui-même la cédait au patron de la catégorie, Brad Binder.  

Alors qu’il restait un quart d’heure, c’est Jorge Navarro, poleman la saison dernière et toujours détenteur du record de la piste, qui prenait le meilleur temps sans toutefois battre le temps enregistré ce matin par Bagnaia.

Cet honneur c’est Bagnaia qui se le réservait puisqu’à 7 minutes du terme, il prenait le meilleur temps en signant un chrono en 2.15.510.

Il améliorait encore de 6 millièmes le tour suivant et Martin, son équipier qui lui emboitait le pas, l’imitait et venait se loger à la seconde position.

Navarro répliquait e reprenait le meilleur temps à 4 minutes du terme et le tour suivant, il devenait même le premier pilote du weekend à passer sous la barre des 2 minutes 15 secondes.

Dans la foulée, Binder reprenait la seconde place et repoussait les équipiers Mahindra en troisième et quatrième positions.

Le dernier rush était lancé et c’est Brad Binder qui, le premier passait la ligne d’arrivée en prenant le meilleur temps au passage.

Martin et Bagnaia étaient battus par Di Giannantonio et Bastianini et il ne restait plus qu’à attendre le résultat de Navarro qui, après avoir passé la ligne à la dernière seconde, disposait encore d’une cartouche.

Et le pilote Estrella ne la manquait pas puisqu’à la limite partout, c’est finalement lui qui coiffait tout le monde sur la ligne.

Une très très belle séance clôturée avec classe par Navarro et au cours de laquelle Danilo prenait le dixième temps et Loi le vingt septième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires