#BritishGP, Iannone : les regrets sont éternels



Si un des volets de la célèbre saga des James Bond s’intitulait « les diamants sont éternels, chez Ducati, suite au choix de ne pas conserver Iannone, on pourrait peut-être un jour être amené à écrire un chapitre intitulé les « regrets sont éternels » !

Vainqueur en Autriche, sans un mauvais choix de pneu à Brno il aurait peut-être déjà pu doubler la mise.

Mais ce n’est pas tout puisque l’Italien est désormais abonné aux premières places lors des séances d’essais libres et aux premières lignes lors des qualifications.

C’est d’ailleurs encore lui qui, cet après-midi, après avoir cédé son leadership quelques courts instants à Crutchlow et Viñales, s’imposait sous le ciel tristement gris de Sa Majesté !

Iannone a le vent en poupe et il faut dire qu’une équipe Iannone – Lorenzo aurait eu une certaine allure même si peut-être pas facilement gérable.     

« Durant les essais libres 2 nous avions procédé à quelques changements de réglages comparé au matin, mais tout compte fait nous avons fait marche arrière car ces modifications ne me plaisaient pas tant que ça. Le train arrière de la moto revêt une certaine importance sur ce type de tracé, nous nous sommes donc concentrés sur cet aspect. J’espère qu’il ne pleuvra pas demain car nous devons encore travailler avec mon équipe et mon ingénieur de piste, qui m’a aussi aidé à trouver les meilleures trajectoires sur cette piste ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de