#BritishGP : Marc Marquez a évité le pire



Hier, à Silverstone, Marc Marquez n’avait aucune intention de laisser Valentino Rossi le devancer et l’Italien n’avait aucune intention de perdre de nouveaux points face à son rival.

Du coup, s’en est suivi une bataille impressionnante avec des dépassements sur le fil qui, à plusieurs reprises auraient pu mal se terminer.

Parti avec les tendres, l’espagnol épargnait d’abord ses pneus avant de passer à l’attaque. Iannone, Rossi et puis Crutchlow, il enchaînait les dépassements audacieux jusqu’à ce qu’il commette l’erreur qui manquait de lui coûter sa course.

En effet, après avoir passé deux fois Crutchlow et avoir vu le britannique lui répondre du tac au tac, il tentait sa chance une troisième fois. Malheureusement pour lui, dans l’aventure, il accrochait le genou du pilote LCR et tirait tout droit.

Dans son malheur, il avait tout de même la chance de rester sur roues et de pouvoir reprendre la piste derrière son équipier qu’il dépassait dans le dernier tour.

Il aurait pu viser le podium mais au final, sa quatrième place reste un bon résultat puisqu’il ne perd que trois points sur Valentino Rossi, lequel pointe encore à 50 unités.      

« Je me suis vraiment amusé. Malheureusement, j’ai souffert du choix du pneu avant, car la dure, nous ne l’avions pas utilisée. Dommage surtout pour le final, parce que j’avais déjà dépassé le point critique de la course, comme par exemple le duel avec Rossi. Je ne suis pas satisfait du résultat, mais bien des points marqués ».

Quant au duel avec Rossi, la question du parallèle avec ce qui s’était passé en Malaisie la saison dernière ne manquait pas de lui être posée mais il l’écartait du revers de la main.

« Ce fut une belle bataille avec Rossi, mais aussi avec Cal et Iannone. Nous avons réduit le rythme, mais je pense que ce fut une performance positive. Pendant le duel avec Valentino, je n’ai pas pensé à Sepang, mais bien au présent, parce que c’est un nouveau Championnat qui n’a rien à voir avec le précédent. 

Au début, j’arrivais à être rapide, mais je manquais de confiance, parce que la moto bougeait beaucoup. Donc je contrôlais pour éviter d’user le pneu. Puis, quand il ne restait plus que cinq tours, j’ai attaqué. Malheureusement, nous avons souffert à l’accélération, peut-être que nous n’avions pas trouvé la meilleure configuration car la moto n’était pas très stable ».

Il revenait enfin sur son erreur lors du dépassement d’un Cal Crutchlow qui avait décidé de ne rien lâcher face à son public.

« Cal a fait sa course, il roulait à la maison, face à son public. C’était normal qu’il veuille terminer devant moi. C’est moi qui ai commis une erreur et je ne peux que le souligner ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de