Randy de Puniet : « La ligne droite d’Estoril peut nous couter cher »



A Jerez, s’il n’avait pas été lâché par sa mécanique, Randy de Puniet aurait pu, assez facilement d’ailleurs, atteindre son objectif qui est d’être premier pilote CRT.

Malheureusement et on connaît l’histoire, le pilote français est rentré bredouille à la maison. Il arrive donc à Estoril avec la ferme intention de reprendre le bien que son ART lui a volé en Espagne.

Randy de Puniet : « A Estoril, il y a une très longue ligne droite qui pas nécessairement favorable à notre moto et qui peut nous couter cher. Mais bon, pour nous, l’objectif reste d’être premier CRT. Tout va se jouer en qualification, il faut obtenir une bonne place sur la grille et puis, si je peux m’accrocher quelques tours à la roue d’une ou l’autre MotoGP, ça peut suffire pour obtenir un résultat satisfaisant ».  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de