A Estoril, Valentino Rossi utilisera le set-up de Nicky Hayden. Solution miracle ?



On le sait, à Jerez, lors de la course, Valentino Rossi a essayé le set-up de Nicky Hayden sur sa GP12 et, à l’issue de celle-ci, il déclarait que cette solution allait sans doute permettre de mieux travailler.

S’il faut bien avouer que tout ça donne un peu une impression de ‘monde à l’envers’, en attendant, c’est comme ça que Valentino Rossi va s’élancer, dès demain, pour les premiers essais libres.

Mais comme ça, c’est comment ? « Si on veut le dire en termes simples, son set-up rend la moto plus longue et plus basse, alors que le mien la rendait plus courte et plus haute » explique le pilote italien.

Et il poursuit : « les réglages de Nicky sont mieux adaptés pour faire ce qu’il faut pour aller vite avec la Ducati et ses performances l’indiquent clairement. Avec une GP12 réglée de cette manière, j’ai réussi à trouver la vitesse d’entrée en virage qu’il me manquait. Le plus gros défaut. Maintenant, nous pouvons travailler sur cette base pour essayer de résoudre les autres défauts ».

Voilà donc une nouvelle voie, une de plus, à explorer pour les pilotes Ducati, en attendant les évolutions qui devraient être disponibles pour le test d’après Grand Prix qui se tiendra lundi.

Stay tuned !  

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : GPone

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de