La pluie à Estoril pourrait contraindre les moteurs au silence. Tous perdants ?



A l’heure où nous écrivons ces lignes, il pleut sur le circuit d’Estoril, là où doivent se dérouler les tests officiels d’après Grand Prix pour le MotoGP.

Et d’après notre confrère japonais, Akira Nishimura, sur Twitter, ‘il pleut bien’ !

En d’autres termes, on peut certainement déjà considéré que la journée, ou à tout le moins, une bonne partie de celle-ci, sera, une nouvelle fois, ruinée par la météo.

Et à proprement parler, ça n’arrange personne, à commencer par Ducati puisqu’on sait à quel point les GP12 sont larguées. Etaient attendues, entre autres, les premières modifications apportées au moteur de l’italienne et quelques évolutions au niveau du châssis (on parlait de deux nouveaux bras oscillants).

Même son de cloche chez Honda où on attendait, avec impatience, ces tests lors desquels on avait amené des évolutions destinées à éliminer, ou en tout cas, réduire le chattering sur les RC213V.

Finalement, si chez Yamaha, on pestera sur le fait qu’on ne pourra pas essayer le nouveau moteur construit pour la M1, d’un autre côté, on se consolera en se disant que Honda ne pourra pas avancer non plus sur le dribble de ses motos.

Quelque part, c’est déjà une avancée pour Iwata car après trois Grands Prix, on peut légitimement se demander ce qu’il adviendra du championnat si la moto de Casey Stoner n’a même plus ce problème-là !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de