Bradley Smith : « nos résultats sont une sonnette d’alarme »



Bradley Smith ne réalise pas le début de saison dont il avait rêvé et il aura beau incriminer la Mistral610, c’est indéniable qu’on ne retrouve pas le pilote de 2011.

Alors où en est-on chez Tech3 ? Selon le pilote britannique, on a bien progressé mais pas dans  la même mesure que la concurrence.

Comment expliquer les contreperformances de celui qui prendra, au Mans, son centième départ ? Si on compare la situation des deux pilotes titulaires de l’écurie française, on se rend compte que Xavier Simeon, par rapport à la saison dernière, est en pleine progression, même si des mauvaises qualifications ne lui ont pas permis de profiter d’un excellent rythme de course qui aurait dû l’amener entre la sixième et la neuvième position, tandis que le Britannique, de son côté, semble avoir du mal à retrouver les bonnes sensations.

Mais, qu’est ce qui a changé alors ? Peut-on croire que cette moto qu’il appréciait, lors des tests hivernaux, est subitement devenue mauvaise ? Doit-on penser que quelque chose a changé dans sa tête depuis qu’il sait que la saison prochaine il devrait faire le grand saut en catégorie reine ?

Une chose est sure, s’il veut faire son trou, en MotoGP, la saison prochaine, il va falloir qu’il change quelque chose car, comme le montre l’exemple de Cal Crutchlow, débuter dans cette catégorie est tout sauf une sinécure.     

« Au moins j’ai été constant lors des trois premiers Grands Prix avec une neuvième, une onzième et une dixième place, mais ça fait longtemps qu’en course, je n’ai pas vu les leaders. A Estoril ça a été sensiblement la même chose que lors des deux courses d’ouverture puisque j’étais dans un groupe en chasse pour la sixième place, mais j’avais du mal à rester avec eux.

Vous savez que je n’ai pas peur de me battre avec qui que ce soit, en particulier dans les derniers tours, mais j’ai dû me contenter de la dixième place.

J’avais dit que nous ferions une évaluation de notre situation après les trois premières courses et nous sommes très loin de la tête pour le moment, malgré l’amélioration de nos chronos par rapport à l’an dernier sur les trois circuits. Le problème, c’est que les autres équipes se sont améliorées aussi et certainement plus que nous. C’est difficile de terminer derrière les pilotes que je devançais la saison dernière, mais il y a beaucoup de points positifs à tirer des trois premières manches, pour moi comme pour l’équipe.

Ça ne fait aucun doute que les résultats sont une sonnette d’alarme pour moi et l’équipe. Tout le monde travaille jour et nuit pour essayer d’améliorer la situation. Les chronos indiquent que la moto s’améliore, mais à Estoril, nous sommes revenus au set-up de la saison dernière avec lequel nous étions montés sur le podium ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Blog Bradley Smith

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de