Didier de Radiguès : « Valentino Rossi doit rester chez Ducati »



Pour la première fois de la saison, à Estoril, Valentino Rossi a terminé premier pilote Ducati.

Il s’est dit satisfait de sa performance et certains en ont profité pour trouver un argument sensé démontrer sa démotivation et donc l’assurance de le voir raccrocher le casque en fin de saison.

Cependant, ce n’est pas tout à fait ce qu’a dit le pilote italien, mais plutôt ce que certains journalistes ont préféré entendre.

En effet, Valentino Rossi se disait satisfait parce qu’en course, il avait réussi à tirer profit du travail effectué lors des essais, mais derrière il ajoutait que : « nous pouvons dire que nous avons profité de notre potentiel actuel, et maintenant nous allons devoir travailler pour faire un autre pas en avant ».

Aucune euphorie donc et encore moins de grandes satisfactions mais juste le sentiment d’avoir retrouvé le fil par rapport au Qatar et à Jerez.

Le point négatif c’est qu’en ayant retrouvé le fil, il a néanmoins clôturé la course à 27 secondes du vainqueur, ce qui laisse penser qu’on  a eu droit à une amélioration du tandem Rossi – GP12, mais en revanche, rien ne semble avoir changé pour la Desmosedici.

Didier de Radiguès : « La GP12 n’avait aucune raison de progresser puisqu’elle était la même à Estoril qu’à Jerez. La moto a par contre progressé dans les mains de Rossi qui, avec sa septième place, s’est retrouvé là où, à l’heure actuelle, elle lui permet de se situer.

On peut donc dire que si la Ducati, en tant que telle, n’a pas progressé, le binôme Rossi – GP12 a, quant à lui, beaucoup progressé.

Evidemment, on attendait énormément des essais d’après course mais la pluie a décidé de pourrir, une nouvelle fois, la vie de l’équipe de Borgo Panigale.

Cependant, il y a de l’espoir et quoi qu’en disent certains, je pense que le meilleur moyen, pour Rossi, d’encore gagner un Grand Prix, c’est de rester chez Ducati.

C’est évidemment difficile à estimer, mais s’il devait revenir chez un constructeur japonais, que ce soit Honda ou Yamaha, il n’aurait certainement pas la vie facile face à un Stoner ou à un Lorenzo. Et il ne faut même pas évoquer un retour sur une moto satellite, car ce n’est pas sur ce genre de machine qu’il pourra s’imposer.  

Dès lors, le mieux que lui et Ducati  puissent faire, et je pense que ce n’est pas mission impossible, c’est de développer la moto pour qu’elle devienne la meilleure machine du plateau. C’est évidemment une mission difficile mais il ne faut pas croire, non plus, que la Honda ou la Yamaha sont des motos parfaites. Elles ont leurs défauts et on peut légitimement penser que le constructeur italien peut sortir de son Reparto Corse, une machine qui pourra concurrencer celles de Tokyo et d’Iwata. Il l’a d’ailleurs déjà fait ».

Voilà donc l’avis éclairé d’une personne qui prône le calme et le travail plutôt que la tempête.

Et vous ? Valentino Rossi et Ducati, stop ou encore ?

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook ou sur Twitter     

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de