#SanMarinoGP, Moto3, QP : Brad Binder dans la débandade



Insatiable Brad Binder. En véritable équilibriste dans un trafic plus dense que jamais, le sud-africain est allé chercher sa 4ème pole position de la saison sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli. Il essaiera demain d’accroître son avance au classement général.

La séance débute sur les chapeaux de roues et, seulement 7 minutes après le coup d’envoi, le local Fabio Spiranelli se retrouve à terre suite à un violent accident en sortie de virage. Si Marcos Ramirez parvient à l’éviter de justesse, la journée s’arrête là pour le malheureux italien et sa Mahindra.

Enea Bastianini plante rapidement le décor en 1’43.054, mais Brad Binder réplique une dizaine de minutes plus tard en s’emparant du meilleur temps grâce à un 1’42.699, avec dans son sillage les hommes de chez Estrella Galicia (Aron Canet & Jorge Navarro) tout deux également sous les 1’43. Nicolo Bulega ne l’entend pas de cette oreille et reprend le meilleur temps au sud-africain devant son public en 1’42.631.

Les concurrents rentrent dans leurs boxs afin de chausser de nouveaux pneus pour tenter de battre ce temps. Se produit alors une scène ubuesque et malheureusement trop fréquente en catégorie Moto3 : l’attente que les cadors ne pointent le bout de leur nez sur la piste pour leur dernier run. C’est ainsi qu’à 7 minutes du drapeau à damiers, les 35 pilotes sont encore dans la voie des stands. Le bal commence alors et tous sortent les uns après les autres afin de se suivre.

 

Une situation qui, en plus d’être délicate pour réaliser de bons chronos, se trouve extrêmement dangereuse : il faut rouler vite, rouler propre pour éviter la collision avec ceux qui vous dépassent tout en étant agressif pour doubler les retardataires. Certains vont d’ailleurs en faire les frais puisque Jorge Navarro, Lorenzo Dalla Porta ou encore Jorge Martin chutent au cours des dernières minutes (sévèrement pour le dernier cité).

Dans une ultime tentative, Brad Binder parvient à faire descendre la montre en 1’42.398 malgré qu’il ait été gêné dans les derniers hectomètres du circuit. Dans ses échappements, Enea Bastianini sauve la 2ème place à exactement 150 millièmes du pilote KTM, qui ne bat pas le record de la piste (1’42.209 – Danny Kent, 2015) mais décroche sa 4ème pole position en carrière.

Quatrième, Jakub Kornfeil égale sa meilleure qualif’ de l’année. Il aura à ses côtés Jorge Navarro, qui n’avait plus connu l’une des deux premières lignes depuis 3 épreuves, et le rookie Aron Canet. Notons également la belle prestation groupée des pilotes RBA avec Juanfran Guevara 7ème et Gabriel Rodrigo 9ème. Côté français, Jules Danilo partira 15ème tandis que Fabio Quartararo s’élancera depuis le 19ème rang.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store