#SanMarinoGP, Pedrosa : Retour mérité. Joie mesurée.



C’est depuis le Grand Prix de Malaisie, que l’histoire ne retient pas spécialement pour sa victoire, que Dani Pedrosa n’avait plus levé les bras au moment de passer le drapeau à damier et si ce n’est pas la première fois que le pilote Honda doit attendre longtemps avant de goûter à la victoire, celle ci a tout de même une saveur particulière ! 

En effet, cette saison a probablement été la pire de sa carrière puisque l’espagnol n’avait jamais collectionné autant de places incompatibles avec son statut de membre du BIG 4 !

Hier, nous avons retrouvé le vrai, le grand, l’incisif Dani Pedrosa, capable de donner le change aux pilotes en forme, d’imposer sa machine dans les espaces réduits. 

« J’ai pris un assez bon départ et j’ai gagné quelques places mais pendant les premiers tours, je n’étais pas très rapide, donc j’ai perdu du terrain et Valentino et Jorge ont pris de l’avance. J’étais seul en quatrième position, pendant plusieurs tours, sans rien gagner ou perdre, mais je savais que j’avais un bon rythme pour la course.

Je suis donc resté concentré et j’ai commencé à reprendre quelques dixièmes et à penser au podium. J’ai réussi à revenir jusque Valentino et là j’ai essayé de faire de mon mieux pour la dernière partie de la course vu la grande possibilité que j’avais de gagner. Pendant les dernières courses, il y a eu tant de vainqueurs différents, et aujourd’hui, c’était mon tour. Je suis très heureux parce que les dernières courses ne sont pas bien passées, mais malgré cela, mes fans, ma famille et mon équipe m’ont toujours soutenu. C’est donc à eux que je dédie cette victoire.

J’ai commencé à croire à la victoire à 15 tours de la fin. Je savais que c’était possible, avec mon rythme, de réussir quelque chose de bien. Ça n’a pas été facile, étant donné que la qualification d’hier a été difficile, mais doucement, j’ai compris que je pouvais vraiment le faire ».

Pourtant, rien ne semblait gagné surtout que dès le départ, son choix de pneu (qu’il était le seul à effectuer avec Michele Pirro) l’inquiétait.

« Avant le départ, j’étais vraiment préoccupé de mon choix de pneu étant donné que j’étais le seul à l’avoir fait et j’ai essayé cette gomme seulement le matin dans des conditions différentes. Je ne sais pas pourquoi, mais ma confiance avec le soft était meilleure, j’ai disputé une course qui m’a beaucoup plu. Le dépassement ? Dans les derniers tours, c’est toujours difficile d’être précis, et Valentino toujours est toujours très fort sur les freins, donc ça n’a pas été facile. Je me suis rapproché de lui au tour précédent et j’ai pensé que c’était la bonne occasion. L’espace pour passer était très serré, donc j’ai forcé un peu histoire de pouvoir entrer« .

Désormais de retour, Dani Pedrosa se voulait malgré tout mesuré puisqu’avec huit vainqueurs différents depuis le début de la saison, rien ne semble jamais acquis.

« Je suis de retour mais je dois garder les pieds sur terre. Nous devons continuer à travailler dur et rester concentrés pour la prochaine course car chaque course a sa propre histoire et sur chaque circuit la moto et les pneus fournissent des prestations différentes« .

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments