Valentino Rossi ne veut pas que le n°46 soit retiré



Alors que le n°58 de Marco Simoncelli a été officiellement retiré la semaine dernière à Misano, un journaliste a interrogé Valentino Rossi à ce sujet en conférence de presse. Et l’italien, qui sait que beaucoup voudront faire de même avec son numéro 46, ne le souhaite pas.

« Je préfèrerais qu’il ne soit pas retiré, qu’il reste disponible. Si un autre pilote souhaite rouler avec, qu’il le prenne ! » : telle est la réponse donnée par Valentino Rossi à ceux qui se demandaient s’il allait accepter que son n°46 soit retiré des Grands Prix lorsqu’il prendrait sa retraite — peut-être à l’issue de la saison 2018. Si les deux chiffres lui seront à jamais associés, le héros de Tavullia voudrait néanmoins voir leur utilisation se poursuivre dans le temps (et c’est tout à son honneur). 

Quatre numéros sont aujourd’hui intouchables en catégorie MotoGP : le 34 (Kevin Schwantz), le 65 (Loris Capirossi), le 74 (Daijiro Kato) et désormais le 58 de Marco Simoncelli depuis le dernier GP en date à Saint-Marin. Il faut également ajouter le 48 de Shoya Tomizawa, à jamais enlevé de la grille Moto2 suite à sa disparition en 2010. Pour reprendre le flambeau du n°46, la presse transalpine parle déjà de Nicolo Bulega : protégé de Rossi et auteur d’une superbe première saison en Mondial Moto3, l’italien le portait en 2015 lors de son titre de Champion du Monde Junior (CEV).

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires