Bol d'Or'16 : Le SERT gagne en solitaire



Sacré Champion du Monde 2016 pour 1 point le 28 août dernier, le Suzuki Endurance Racing Team commence la saison 2017 (qui débutait au Bol d’Or) de la meilleure des manières possibles : en gagnant. Personne n’a pu rivaliser avec le SERT sur le Circuit Paul-Ricard.

L’Endurance est une discipline à part et les rebondissements y sont nombreux. Le premier intervient alors que le départ n’a même pas été donné : dans son tour de chauffe, Louis Rossi chute. Le malheureux sarthois, déjà critiqué après sa prestation peu convaincante lors des dernières 24 Heures du Mans — il avait été évincé du GMT94 pour cela, a brièvement perdu connaissance avant d’être transporté à l’hôpital de Toulon. Endommagée, la BMW Tecmas n°88 prend la piste une demi-heure après tout le monde.

Malgré sa pole position, le GMT94 ne prend pas un brillant départ et voit la Honda n°111 lui voler la vedette. La Kawasaki SRC n°11 lui dérobe rapidement le leadership mais la Suzuki n°1 ne veut laisser à personne le soin de diriger les opérations et s’empare à son tour des commandes de la course. Les boucles s’enchaînent et arrivent les premières mésaventures chez les protagonistes : la Yamaha n°7 tombe en panne d’essence, de même que la Suzuki n°50 du Team April Moto Motors Events qui casse ensuite sa boîte. Le GMT94 perd quant à lui ses chances de triomphe à cause de 2 chutes, l’une pour Niccolo Canepa (huile sur le bitume) et l’autre pour un Lucas Mahias désireux de combler le retard accumulé.

L’équipage de Christophe Guyot n’est pas encore débarrassé de son chat noir puisque la YZF-R1 va devoir passer par les stands sur drapeau noir suite à de la fumée s’échappant de son moteur. À la lutte pour le podium, Julien Da Costa chute et doit ramener sa Honda n°111 au box : près d’une demi-heure est perdue entre l’incident et les réparations à effectuer. Pendant ce temps, le SERT n°1 domine outrageusement avec le SRC n°11 pointée à plus de 2 tours au tiers de l’épreuve.

La Kawasaki semble la seule capable de rivaliser avec la Suzuki championne du monde, mais un problème mécanique contraint Randy de Puniet à rentrer en poussant sa machine. De longues minutes sont perdues mais la ZX-10R repart en piste, ce qui n’est pas le cas de la R1 du Yamaha Austria Racing Team n°7 qu’une casse moteur contraint à l’abandon. Le SERT se retrouve seul en tête avec plusieurs tours de marge sur le Trick Star Racing et sa Kawasaki n°10, un team japonais qui participe pour la première fois.

Jamais inquiété, le SERT remporte la 80ème édition du Bol d’Or après 687 tours effectués par le trio Anthony Delhalle/Etienne Masson/Vincent Philippe. Il s’agit de la 16ème victoire d’une Suzuki sur l’événement ; la firme d’Hamamatsu n’avait plus gagné depuis 2011, où Philippe et Delhalle l’emportaient avec Freddy Foray. En dépit de ses déboires et d’un problème de pneumatiques, la Kawasaki SRC n°11 de Fabien Foret/Grégory Leblanc/Randy de Puniet termine 2ème à 9 boucles. La Kawasaki n°10 du Trick Star Racing prend la 3ème place grâce à la belle régularité d’Erwan Nigon, Hitoyasu Izutsu et Osamo Deguchi.

L’équipe japonaise du FCC TSR Honda, où roulait notamment Alan Techer, complète le top-5 derrière le MACO Racing Team. Sixième, la Yamaha n°96 du Moto Ain remporte la course Superstock et offre à Alexis Masbou une belle revanche après son éviction du Mondial Moto3. Il s’en est pourtant fallu de peu puisque le Kawasaki n°4 du Tati Team Beaujolais Racing et le 3ART Yam’Avenue n°36 terminent non-loin aux places 7 et 8. À noter la superbe remontée du GMT94 et de ses pilotes, David Cehca/Lucas Mahias/Niccolo Canepa, 9ème à l’arrivée contre vents et marées.

Au classement général du Championnat du Monde d’Endurance, le SERT a déjà fait une grosse opération puisque ses adversaires pour le titre ne sont pas aux avant-postes. Contraint à ne pas participer à l’intégralité des courses faute de moyens, le SRC (2ème) ne briguera pas la couronne. Parmi ceux qui pourraient la jouer, le FCC TSR a terminé 5ème, le GMT94 9ème, la Honda n°111 a abandonné, de même que la YART n°7 et la Suzuki n°50. Prochain rendez-vous les 17 et 18 mars 2017 au Portugal pour les 12 Heures de Portimao.

Classement complet

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires