Iannone : « pas facile de patienter et de supporter la douleur »



Blessé lors de la FP1 à Misano, Andrea Iannone avait initialement voulu disputer le Grand Prix avec une vertèbre fracturée.

S’en était suivi une cacophonie entre les médecins de la Dorna et ceux de l’hôpital, les uns lui refusant le droit de rouler, les autres se demandant ce qui avait bien pu justifier la décision des premiers.

Pourtant, aujourd’hui, il n’est plus question de parler d’une participation en Aragon ! En effet, le pilote italien souffre et il est clair que la fin de saison risque de ne pas être une partie de plaisir pour lui.  

« La douleur est restée. J’ai passé quelques tests et les médecins ont confirmé qu’il fallait juste un peu de temps, rien d’autre. Mais ce n’est pas facile d’avoir de la patience et de supporter la douleur. Le mal est là et ne disparait jamais. Si je reste debout ou que je marche, je la sens un peu moins, mais dès que j’essaye de faire quelque chose, elle devient plus intense. Je ne sais pas m’entraîner, mis à part un peu de vélo et encore, pas trop longtemps.

La fracture n’inquiète pas les médecins, et dans 20 à 25 jours au plus, l’os sera ressoudé. Une fois qu’on y sera, je vais essayer de monter sur la Ducati et c’est à ce moment-là que je saurai quelle est ma condition et si je peux essayer de rouler. Mais avant de monter sur la moto, je ne peux pas dire ce qui se passera. Je dois juste patienter ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires