[A+10] Motegi'06 : KTM, l'historique doublé



Le Grand Prix Moto du Japon est définitivement ancré dans l’histoire KTM. Il y a 10 ans, le constructeur autrichien y obtenait un fantastique doublé grâce à Mika Kallio (125cc) et Hiroshi Aoyama (250cc).

Vice-champion du monde 2005 derrière le suisse Thomas Lüthi, Mika Kallio vit sa dernière saison dans la petite catégorie. Le finlandais s’est battu pour empocher le titre suprême, mais en 2006 il tombe sur un nouvel os nomé Alvaro Bautista. Quelques jours avant de décoller pour le Japon, l’espagnol s’est mathématiquement assuré du sacre en gagnant en Australie.

À l’aise sur le Twin Ring Motegi, Bautista imprime son rythme dès le vendredi en roulant 7 dixièmes plus vite que tout le monde. Le pilote Aprilia confirme le lendemain en s’emparant d’une pole position record, avant de dominer le warm-up à quelques dizaines de minutes du départ. À l’extinction des feux, Kallio est le seul à pouvoir suivre le nouveau roi des 125cc. Les deux hommes filent rapidement à l’anglaise, et débute alors un round d’observation.

Il s’achève à quelques tours de l’arrivée lorsque le pilote KTM décide de prendre la tête. Les deux rivaux se connaissent bien et ne sont pas égoïstes quand il s’agit de lutter. Leurs derniers duels ont tous tournés à l’avantage de l’espagnol, dont un splendide triomphe sur la ligne (+0.28) à Brno que le perdant à du mal à oublier. Kallio s’est juré d’inverser les rôles ; c’est effectivement ce qui va arriver puisque son pneu avant franchit l’arrivée 128 millièmes avant celui de Bautista. Le dimanche commence bien pour KTM et ce n’est pas prêt de s’arrêter.


Le Jour J

Les Oranges ont également deux pilotes en 250cc, dont un Hiroshi Aoyama survolté devant son public. Le japonais a remporté l’édition précédente du GP et se verrait bien devenir le premier à doubler la mise à Motegi. Quatrième en qualification à plus de 6 dixièmes de la pole, il sait que la tâche s’annonce des plus compliquées. Face à des Jorge Lorenzo, Alex de Angelis et autres Andrea Dovizioso, monter sur la première marche du podium relève de l’exploit. Il va pourtant avoir lieu.

Aoyama ne prend pas un excellent départ et compte près d’1.5 seconde de retard après 2 tours. Mais armé d’un appétit de victoire et galvanisé par une foule acquise à sa cause, il comble rapidement le trou et n’attend personne : au 7ème tour, le pilote KTM s’empare du commandement. De Angelis s’avère être le seul capable de lui tenir la dragée haute, et l’explication entre les deux hommes se poursuit jusque dans le dernier tour. Le local de l’étape se montre le plus intelligent en piste, et triomphe pour la 3ème fois de sa carrière.

Un 24 septembre 2006 mémorable pour KTM, qui signe au Grand Prix du Japon le premier doublé de son histoire. Pour l’anecdote, Mika Kallio et Hiroshi Aoyama feront ensuite 1 et 2 à Shangai (Chine) en 2008. Mais deux victoires dans deux catégories différentes, cela n’arrivera plus pour les autrichiens qui retireront leurs chevaux de course en 2009. Dans quelques mois, les Oranges seront présents en Moto3, Moto2 et MotoGP. Une première très attendue et pleine de promesses.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de