Le Team Italia va se retirer du Mondial Moto3



Le Team Italia ne participera pas au Championnat du Monde Moto3 l’an prochain. La structure italienne, qui fait actuellement rouler Stefano Valtulini et Lorenzo Petrarca, va se retirer à la fin de la saison 2016.

Les aventures du Team Italia au niveau international débutent en 1985 avec le constructeur lombard Garelli. Cette année-là, Fausto Gresini décrochait le titre de champion du Monde 125cc en s’imposant lors de la finale à Misano. Le transalpin s’offrira le doublé en 1987, un an après que son compatriote Luca Cadalora ait également porté l’équipe au sommet de la cylindrée.

Fermée  dans les années 90, la structure soutenue par la Federazione Motociclista Italiana (FMI) renaquit de ses cendres en 2011. « La situation dans le Championnat du Monde était désastreuse, il y avait un manque de pilotes et de teams italiens » explique Alfredo Mastropasqua. Le but était donc de remettre en selle le pays de Dante.

« Notre travail ici est terminé »

Au départ du GP du Qatar 2011, ils n’étaient que 2 italiens titulaires au départ de l’ouverture de la saison — 4 en comptant ceux du team du FMI. En 2016, ils étaient 11. La présence de l’équipe n’est donc plus une nécessité. « Notre travail ici est terminé. Ces dernières années, diverses équipes professionnelles sont arrivées et se sont investies pour les jeunes italiens. Je pense par exemple à Gresini, Ongetta ou au VR46, et en 2017 celle de Paolo Simoncelli fera aussi ses débuts. »

Si les carénages du Team Italia ne seront plus visibles en Championnat du Monde, ce sera toujours le cas ailleurs. Notamment en Espagne et en Italie, où le team s’occupera de ses espoirs sur les compétitions nationales. « L‘année prochaine, notre activité se concentrera sur le soutien aux pilotes en CIV et CEV » confirme A. Mastropasqua.

En termes de résultats, le Team Italia n’a pas réellement brillé depuis son retour en 2011. À relativiser puisque son matériel n’était pas non plus des plus performants. On retiendra néanmoins quelques coups d’éclat, comme la victoire de Romano Fenati acquise à Jerez lors du Grand Prix d’Espagne 2012.

 

Source : GPOne. Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires