Nico Terol : « le travail commence à payer »



Lorsqu’on parle de Nico Terol, difficile de ne pas comparer ses résultats à ceux de Johann Zarco, puisque les deux hommes ne sont presque jamais quittés la saison dernière.

C’est l’Espagnol qui prenait le titre devant le Français mais en 2012, c’est Zarco qui a, en premier, trouvé ses marques en  Moto2.

De son côté, l’adaptation du dernier champion du monde 125CC de l’histoire ne s’est pas faite sans mal, mais les progrès commencent à se montrer et Nico Terol sent qu’à Estoril, il a franchi un premier pallier.  

« Je savais que le Moto2 était dur, je me sentais un peu bloqué, et les deux premières courses ont été difficiles, mais au Portugal, je me suis amélioré, et j’espère continuer dans  cette voie.

Nous avons une machine capable de gagner, mais je viens de la 125cc et ça me pénalise, mais je sais que tout ira bien une fois que j’aurai assimilé ce passage et la première étape a été accomplie à Estoril. Le travail commence à payer ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de