Silverstone, MotoGP, Réactions : Colin Edwards s'aligne pour l'honneur et récolte le respect



Le héros du jour, à Silverstone, a été Colin Edwards. Handicapé par une fracture de la clavicule qu’il s’est occasionnée une semaine plus tôt en Catalogne, le pilote Tech3 est venu en Angleterre avec tout son courage en main et en est reparti avec un podium sous le bras.

Et pourtant, la chance n’était pas au menu du week-end pour l’écurie française puisque, quelques heures auparavant, lors des qualifications, Cal Crutchlow avait, lui aussi, été victime d’une chute similaire à celle d’Edwards avec un résultat identique à l’arrivée – une fracture de la clavicule.

Tech3 n’avait jusque-là récolté aucun podium et en l’espace de quelques heures, l’écurie de Hervé Poncharal s’est retrouvée récompensée à deux reprises car au podium d’Edwards, est venu s’ajouter plus tôt dans la matinée, celui de Bradley Smith, en Moto2.

Celui du jeune anglais a bien entendu une saveur particulière puisque décroché sur une Mistral 610, dont le châssis est développé dans les ateliers de l’écurie à Bormes-les-Mimosas.

Et dire que pour couronner le tout, Xavier Siméon aurait pu, lui aussi, offrir à Poncharal et Coulon un top 8 ! Mais si bien entendu, on peut toujours classer sa chute au rayon des regrets, nous trouvons bien plus intéressant de classer sa course au rayon espoir puisque, notre compatriote, est en train de doucement démontrer qu’il a compris le fonctionnement de la machine française et que dorénavant son objectif sera pour lui aussi le top 15 et même beaucoup mieux.

Colin Edwards : « Ce fut une course incroyable et finir sur le podium me procure un sentiment incroyable. J’ai été heureux de me qualifier huitième, mais jamais je n’aurais pensé terminer sur le podium un peu plus d’une semaine après m’être fracturé la clavicule. Je tiens à remercier le Dr Xavier Mir pour le travail de réparation qu’il a fait sur mon épaule et mon équipe technique chez Tech 3, car ils m’ont donné une moto phénoménale aujourd’hui. Mon épaule se sentait très bien et c’est le dommage musculaire autour de mes côtes qui m’a causé le plus de douleur. Mais la pluie nous a bien aidé, car c’était beaucoup moins physique que sur le sec. Je serrais les dents et j’ai été de l’avant, tout en essayant de garder un pilotage coulé et ne faire aucune erreur. Les conditions étaient assez mauvaises et le gros du travail était de pousser là où le circuit vous permettait de le faire. J’aurais été heureux de finir la course et rentrer ensuite chez moi en pensant à Assen. Mais j’ai vu quelques pilotes chuter et quand j’ai vu P3 sur le panneau, je ne pouvais pas y croire. A ce moment-là, il y avait encore huit ou neuf tours à faire et je ne sentais plus ni mes mains ni mes pieds tellement il faisait humide et froid. Ce fut difficile mais c’était une bonne façon de terminer le week-end pour l’équipe après ce qui s’est passé pour Cal. Personne ne veut se blesser, mais être blessé pour votre course à domicile c’est vraiment difficile à accepter, alors je lui souhaite un prompt rétablissement et j’espère le voir revenir à Assen ».

Hervé Poncharal : « Colin a été absolument incroyable. Personne n’aurait parié de l’argent sur lui pour être sur le podium une semaine seulement après avoir subi une opération à la clavicule. Mais Colin a été un héros et c’est un jour mémorable pour l’équipe Monster Yamaha Tech 3. C’était une mauvaise journée hier (samedi) lorsque nous avons vu la chute de Cal qui l’a forcé à rater sa course à domicile. Mais Colin a rendu le sourire à chacun à l’intérieur du team Monster Yamaha Tech 3 avec sa brillante course. Non seulement il a été rapide, mais il a aussi été très courageux. Il a été dépouillé d’un podium à Jerez dans des conditions similaires il y a quelques semaines et je dois lui donner toute ma reconnaissance parce qu’il aurait été facile de simplement rentrer à la maison pour se reposer après sa blessure en Catalogne. Il a, plus que tout, roulé pour l’équipe et il a montré combien il apprécie toujours les courses et combien il est encore motivé. Il a beaucoup souffert, mais il ne s’est jamais plaint, il a pris ce week-end comme un week-end normal et sa course a été la meilleure de la journée en MotoGP. Il n’a pas fait d’erreurs comme certains autres pilotes et nous sommes comblés. Nous ne pouvons pas être complètement heureux à cause de ce qui est arrivé à Cal, c’est vraiment dommage qu’il n’ait pas pu rouler, mais c’est un combattant et bientôt, nous le verrons revenir plus fort que jamais. Je sais combien il voulait rouler devant son public mais il a pu voir ce que Colin a réussi à accomplir peu de temps après sa blessure à la clavicule, alors j’espère que ce sera une bonne inspiration pour lui. »

En espérant retrouver Cal Crutchlow à Assen, nous profitons de l’occasion qui nous est donnée pour témoigner notre admiration envers l’Américain. Un pilote qui, de par sa sympathie, manquera au peloton dès la saison prochaine…Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de