Silverstone, MotoGP, Réactions : Valentino Rossi apporte de l’eau au moulin de ses détracteurs



Après avoir progressé de façon constante depuis la manche inaugurale au Qatar, Valentino Rossi a connu un week-end très difficile à Silverstone.

Les voix commencent à s’élever parmi les ducatistes, qui commencent à trouver saumâtre le rapport entre le salaire de l’Italien et ses résultats en championnat du monde. Les supporters de Borgo Panigale estiment, entre autres, que Rossi est responsable du désengagement de Ducati en championnat du monde Superbike.

Si nous n’accordons pas énormément d’importance à ces voix dissidentes parce qu’on continue de penser que le constructeur italien a plus que jamais besoin de trouver des améliorations sur ses motos vu que les résultats de l’ensemble des Ducati engagées dans ce championnat sont insuffisants, nous accorderons malgré tout, à Valentino Rossi, un petit carton rouge pour son week-end anglais.

Certes le transalpin avait un certain désavantage par rapport à ses collègues, du fait de ne pas avoir roulé à Silverstone en 2010, mais on a vu qu’avec la même moto, Nicky Hayden s’est senti à l’aise depuis le début des séances d’essais libres. Rossi n’a jamais trouvé la clé et a finalement obtenu une flatteuse sixième place au bout d’un Grand prix passé dans l’anonymat le plus total.

C’est évidemment beaucoup trop peu pour un champion de sa trempe. Rossi doit trouver des solutions et vite parce que, se battre avec Karel Abraham, ce n’est pas vraiment ce qu’on attend de lui.

Valentino Rossi : « Ça a clairement été le week-end le plus difficile cette saison mais nous avons réussi à bien travailler en limitant les dégâts. Etant donnée notre situation avant la course, la sixième place est un résultat plutôt positif qui nous aide à rester quatrième du classement général, ce qui n’est pas trop mal. Nous savions que mon manque d’expérience ici allait être un handicap mais il est aussi vrai que nous n’avons pas réussi à améliorer nos réglages comme nous aurions dû le faire. Nicky a réussi à faire une bonne course aujourd’hui, il a bien piloté et il a fait le meilleur tour, ce qui prouve que la Ducati est compétitive sur le mouillé. Nous n’avons pas suffisamment progressé et c’était dur pour moi parce que la moto était difficile à piloter et que je ne pouvais pas pousser à fond. Nous sommes responsables, moi, la moto et le team et ensemble nous allons essayer de progresser et de retrouver le niveau que nous avions au Mans et en Catalogne dès que possible. Ensuite nous devrons continuer à avancer. »

Le prochain rendez-vous, ce sera à Assen, un circuit où Rossi a brillé à de nombreuses reprises par le passé et où cette année il aura certainement à cœur de faire taire la critique…Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de