Silverstone, MotoGP : Cartons rouges !



Quel triomphe pour le HRC diront certains, d’autres, certainement peu nombreux, mais dont je fais résolument partie, auront une autre analyse de la course des Honda factory.

Si, bien entendu, on ne peut être qu’admiratif face à la course toute en maîtrise et en puissance de Casey Stoner, je me permettrai pourtant d’être moins enthousiaste par rapport au bilan à tirer de Silverstone pour le HRC.

Il y a quelques jours, je publiais un article sur les balbutiements du HRC et j’y expliquais en quoi les erreurs de management du HRC risquaient, au décompte final, de peser fortement dans la balance des résultats de ses pilotes.

Alors ces cartons rouges, à qui vont-ils ?

Petite précision utile, quand je parle de cartons rouges, n’y voyez aucun parti pris ou même encore une quelconque forme de prétention, si j’utilise ce terme c’est en référence à l’expression que Remy Tissier avait utilisée sur Eurosport, pour qualifier la saison 2010 de Stoner. Son propos n’était pas de casser l’Australien mais simplement de dire qu’un prétendant au titre qui chutait six fois sur une même saison méritait un carton rouge. Je trouvais, à l’époque, que cette expression illustrait à merveille ce que tout le monde avait envie de dire à Casey : « tu es capable de bien mieux alors bouge-toi un peu et montre à tout le monde ce dont tu es capable » (ce qu’il a visiblement compris).

Alors mon premier carton rouge, c’est à Simoncelli que je vais l’attribuer. Pourquoi ? Parce que si on excepte son « Ride Through » injustifié au Mans, on voit que le pilote Gresini n’arrive absolument pas à capitaliser, en course, ses excellentes prestations en qualification. Pour preuve, jetons un oeil sur ses stats. L’Italien s’est qualifié, une fois en cinquième position, une fois en quatrième, trois fois en deuxième et il a obtenu la pole en Catalogne. Si on regarde maintenant ses résultats, on constate que Super Sic a abandonné à trois reprises, qu’il a marqué les points de la cinquième position à deux reprises et qu’il s’est classé une fois à la sixième place. Résultat des courses, il est 11ème du championnat avec 32 points, soit à 84 longueurs de Casey Stoner !

Je pense que les chiffres parlent d’eux-mêmes et Simoncelli ne dit pas le contraire. On sent dans son interview qu’il a compris qu’il est grand temps qu’il apprenne à gérer ses courses, son adrénaline et aussi, mais là son poids est un sacré handicap, ses départs.

Marco Simoncelli : « Je suis vraiment déçu, car à chaque fois nous sommes dans les conditions pour faire des

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de