Johann Zarco : « Cette chute, ce n’est pas la fin du monde »



Johann Zarco nous a fait vibrer et on sentait qu’il y avait de la place pour une seconde victoire française après celle de Louis Rossi, en Moto3.

Malheureusement, le pilote tricolore a commis une erreur et elle a été de trop.

Si aujourd’hui, Johann Zarco ne ramène aucun point, il a en tout cas confirmé le potentiel affiché à Estoril et il nous a donné l’impression que sa première victoire, en Moto2, ne saurait tarder à tomber (sans mauvais jeu de mots)   

« C’est une course positive, mais je ne peux pas être content quand je repense à cette chute. A peine rentré au stand, j’ai parlé avec mon manager Laurent Fellon, mon Team Manager Luca Montiron et Massimo Biagini mon chef mécanicien, de ce qui s’est passé. J’ai terminé le premier tour en 18ème position et ça n’a pas été facile de remonter dans ces conditions humides, mais malgré ça, j’ai gardé on calme et j’ai essayé de ne pas prendre de risques. Grâce un bon rythme j’ai pu de dépasser pas mal de monde. Une fois la seconde place acquise, j’ai réussi à la conserver en essayant de mettre une marge entre moi et mes poursuivants. Ce faisant, j’ai vu que je me rapprochais de Lüthi. Ça m’a donné envie de pousser plus fort et je me suis mis à tourner au même rythme que Tom. A ce moment je me disais de rester calme pour terminer la course et ne pas tomber mais la seule fraction de seconde où j’ai perdu ma concentration a été fatale. Maintenant, je pense déjà à Barcelone et je suis impatient de me mesurer à nouveau aux autres pilotes. Je me dis toujours qu’une chute ce n’est pas la fin du monde, au contraire, je dois continuer sur la même voie, en m’entraînant encore d’avantage. De cette façon, la réussite arrivera ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de